France, Tapie : "Maradona était le numéro un"

a rendu un vibrant hommage à , lequel est décédé ce mercredi, d'un arrêt cardiaque.

Diego Maradona

" a été un phare pour des millions de gens. Sa disparition me bouleverse vraiment. Pour moi, il était le meilleur footballeur du monde. Devant , devant Beckenbauer, devant Platini, devant Zidane. C'était le numéro 1, juste devant qui le suit de peu. J'avais failli le prendre à . Tout était presque prêt, mais une fuite d'une des cadres de l'OM a fait capoter le transfert, car nos négociations devaient rester secrètes. J'ai toujours regretté que ce transfert n'ait pas eu lieu", a déclaré l'ancien président de l'Olympique de Marseille au Point.

"La drogue trop souvent et un entourage pas forcément recommandable"


Il regrette l'environnement dans lequel El Pibe de Oro a été happé : "Je lui avais souvent parlé. Je m'étais aperçu que s'il était sur le terrain une étoile que tout le monde suivait, imitait et consultait. Dans la vie, lui suivait d'autres étoiles. Dieu parfois, la drogue trop souvent et un entourage pas forcément recommandable et qui ne lui voulait pas que du bien. Il a été immense, mais sans ces gens qui gravitaient autour de lui il aurait été encore plus grand. C'est tellement tentant quand tu as 21 ans et que tu es millionnaire de faire des conneries. On en fait des coqueluches, des symboles sexuels, des héros... c'est facile de glisser sur la mauvaise pente."

L'OM avait effectivement tenté de recruter l'Argentin en 1989 et 1992. Le président de s'y était opposé, la première fois, et l'offre phocéenne n'avait pas été jugée sérieuse, la seconde.
Article précédent Argentine : Diego Marad... Article suivant OM-Porto : les compos d...