Grenoble : un sursis de sept jours...

La DNCG aurait décidé d'être patiente avec le groupe japonais Index qui est l'actionnaire principal du Foot 38. D'après les journalistes de , les dirigeants isérois auraient obtenu un délai supplémentaire pour assainir les finances.

En clair, le gendarme du football français attendrait désormais la garantie bancaire d'environ cinq millions d'euros le 20 Décembre. Si à cette date rien n'a bougé, il y a fort à parier que le club grenoblois pourrait perdre des points en alors que la situation sportive est déjà catastrophique (20e place, 11 points en 16 matches) ou même être rétrogradé administrativement en National à l'issue de la saison.
Article précédent Grenoble : ils ne veule... Article suivant C. France : tirage au s...