Man. City, Jô est ouvert à la Ligue 1 (exclu)

Le jeune attaquant brésilien de ronge son frein. À City depuis trois saisons maintenant, n'a toujours pas réussi à justifier les 24 millions d'euros investis par les Citizens pour le faire venir du . Afin d'augmenter son temps de jeu, un départ est envisagé. Avec la comme possible destination. Entretien.
Jô Alves

Jô Alves, comment allez-vous pour votre troisième saison anglaise ?

Ça va, je me sens plutôt bien en jambes. Malgré mon faible temps de jeu, j'essaye de travailler le mieux possible pour me tenir à disposition de mon coach. Mais ce n'est pas toujours facile de rester sur le banc et de regarder ses coéquipiers jouer.

Ressentez-vous une certaine frustration de voir que vous n'êtes pas dans les premiers choix de ?

Oui, ça me frustre énormément de ne pas jouer. Mais je me dois de respecter les choix du staff. À moi de m'accrocher et de travailler encore et encore pour être prêt au cas où l'on aura besoin de moi, mais c'est vrai que c'est pesant. Je suis jeune, je veux avoir du temps de jeu.

Avez-vous déjà discuté d'un départ avec la direction du club?

Oui, j'en ai déjà parlé avec eux. Mais le coach veut me garder car mon profil lui plaît. Je suis grand, technique et je peux garder le ballon. Mais si je ne joue pas, je ne progresse pas. C'est pour cela que j'essaye de trouver la meilleure solution pour mon avenir.

Vous seriez prêt à quitter Manchester City ?

Mon objectif, c'est de jouer. Je suis déjà parti en prêt à et à , alors pourquoi ne pas repartir six mois pour avoir du temps de jeu. Je pense que ça serait la meilleure solution.

Dans le cas où vous quitteriez les Citizens, auriez-vous une préférence en terme de destination ?

Non. Je n'ai pas de championnat préféré. Tout dépend du projet du club et du temps de jeu proposé. Je ne vais pas quitter City pour aller dans un autre club et cirer le banc de nouveau. Je suis ouvert à toutes propositions. La seule chose dont je suis sûr, c'est que je ne partirai qu'en prêt pour pouvoir revenir et m'imposer à Manchester City.

Votre nom est fréquemment évoqué dans plusieurs clubs. Avez-vous fait l'objet d'approches depuis l'ouverture du mercato d'hiver ?

Oui. Plusieurs clubs sont venus se renseigner sur mon cas. J‘en ai discuté avec mon agent qui me tiens informé de tout ça. Deux propositions fermes de transfert ont été adressées à la direction. La première du Zénith Saint Pétersbourg et l'autre du . Mais le prêt est la seule alternative possible. J'ai des pistes un peu partout en Europe. Des clubs espagnols, italiens, anglais, portugais, allemands et français se sont manifestés. Trois clubs français très précisément.

Vous pouvez nous en dire plus ?

Ces clubs ont approché mon agent afin de savoir si un prêt en Ligue 1 pourrait m'intéresser. Je suis ouvert à la Ligue 1, le championnat de France est d'un niveau très intéressant. J'ai quelques amis qui y jouent et qui m'en parlent souvent. Tout ce que je sais, c'est qu'un de ces clubs s'est rétracté à cause de mon salaire élevé. Mais il me reste deux offres. Elles émanent de grands clubs basés dans deux des plus grandes villes françaises. L'une de ces équipes a joué la il y a deux saisons.

procède à un rajeunissement de la Selecçao dans l'obectif de préparer le . Un retour en équipe nationale à court terme reste t-il un de vos objectifs?

Oui. Je veux revenir en sélection le plus vite possible. Cela fait trop longtemps que je n'ai pas porté le maillot de mon pays et ça me manque terriblement. Mais si je ne joue pas en club, je ne peux pas espérer revenir en équipe nationale. L'objectif est de revenir en sélection pour m'y installer définitivement afin de réaliser un de mes rêves : jouer la . Et la prochaine aura lieu à domicile, que peut-on rêver de mieux pour un brésilien! (rires).

Propos recueillis en exclusivité pour TopMercato.com - Toute reproduction est interdite sans mention explicite de notre site.
Article précédent Ajax : van der Wiel ne ... Article suivant Barça : l'agent de Dani...