PSG : Ongenda, un gamin en or massif

Au sein du centre de formation du Paris Saint-Germain, il y a vraiment un joueur qui impressionne tous les observateurs. Il s'appelle (15 ans) et suscite déjà la convoitise des grands clubs européens.

Ongenda a vraiment tout pour exploser au PSG

La semaine passée, l'attaquant a trouvé le chemin des filets à six reprises en quatre matches avec l'équipe de France des moins de 16 ans qui a gagné une compétition internationale organisée en . Le sélectionneur de cette sélection, , est convaincu que ce gamin d'origine congolaise a un avenir en or s'il continue sur cette voie. "Il a des qualités hors du commun, de dribble, de vitesse. Il est totalement imprévisible sur un terrain, lit très bien le jeu tout en étant toujours disponible. En plus, il a ce que j'appellerai une habileté mentale, qui fait de lui un formidable compétiteur allié à un très bon état d'esprit", a-t-il raconté dans Le Parisien.

Le son de cloche est évidemment le même pour son père, Félix, qui a toujours su que son fils était destiné à être footballeur professionnel. "Il a toujours été doué avec un ballon. Peut-être parce que sa soeur, quand il est né, lui a offert une balle avec laquelle il dormait... Il a commencé à 6 ans en débutant au Paris FC et dès que le club voulait gagner un tournoi, il mettait Hervin en attaque", a-t-il rappelé. Les dirigeants du club de la capitale ont intérêt de faire signer un contrat blindé à ce jeune prodige car des cadors européens (, , ...) envoient régulièrement des scouts pour constater les progrès effectués... et voir s'il est possible de le faire venir en Angleterre pour visiter leurs installations.

"Je vais sans doute y aller. Je n'ai encore rien signé avec le , on négocie. Si on reçoit une très bonne proposition, il faut voir", a laissé entendre le père de Hervin Ongenda. Pour sa part, ce gamin surdoué se concentre juste sur le football et il rêve de porter le maillot de l'équipe première du Paris Saint-Germain. "Je veux marquer des buts au , pour le PSG." D'ici trois, quatre ou cinq ans la planète football saura si ce buteur a de l'or dans les pieds ou s'il s'est brûlé, comme tant d'autres jeunes, les ailes en cours de route...
Article précédent PSG : une délocalisatio... Article suivant PSG : Sakho vexé par se...