Pedro, le nino qui est devenu grand

En l'espace de trois saisons, le jeune "Pedrito" a pris une toute dimension au . Chaperonné par , le pure produit de la Masia pourrait en cas de but ce samedi soir contre l'Atlético de Madrid dépasser le record d'un certain ...
Pedro

Mais jusqu'où ira donc ? Arrivé au centre de formation du à l'âge de 17 ans, l'ailier ibérique est l'une des plus grandes réussites de Pep Guardiola. Alors entraîneur des équipes de jeune à la Masia, l'ancien milieu emblématique blaugrana a accompagné le jeune "Pedrito" tout au long de sa post-formation pour en faire l'un des ailier les plus précoces et les plus talentueux de la jeune génération barcelonaise. En l'espace de deux saisons, le natif de Tenerife s'est fait une place de choix au sein du onze titulaire du club culé. Vif, technique, toujours bien placé dans la zone de vérité, Pedrito s'est offert le luxe de damer le pion à un certain , le poussant inéluctablement sur le banc de touche.

Si lors de sa première saison professionnel, en 2008/2009, "Pedrito" n'a pris part qu'à une dizaine de matches avec l'équipe A du Barça, l'exercice suivant a été celui de la révélation au grand public. En tout et pour tout, le joueur de 23 ans aura disputé 53 matches, dont 34 en , pour 23 buts inscrits. Et pour couronner le tout, Pedro aura gouté aux joies de la sélection nationale espagnole, s'offrant un titre de champion du monde à seulement 22 ans... Si certains observateurs pensaient que cette année tonitruante n'était finalement qu'un coup d'essai à confirmer, le petit ailier (1m69) est en train de confirmer avec brio toutes les attentes placées en lui, clouant le bec des sceptiques.

Depuis le début de l'exercice 2010/2011, Pedro a pris part à 21 matches de Liga pour un total de 12 buts, soit autant que la saison passée! Intenable sur son côté, le jeune Ibère forme avec et le trio d'attaque le plus performant du Vieux Continent. En cas de nouvelle réalisation au Nou Camp face à l'Atlético de Madrid samedi soir, à 22 heures, Pedro battrait le record d'un certain Johan Cruyff, qui lors de la saison 1973/1974, avait marqué lors de six journées consécutives. Prolongé en juin dernier jusqu'en 2015, Pedro risque bel et bien de martyriser pour encore quelques années les défenses adverses de la péninsule Ibérique, et ce n'est pas l'arrivée d' cet hiver qui changera la donne... !
Article précédent Barça : Guardiola se mé... Article suivant FC Barcelone - Atletico...