Aulas envoie un signal fort à Puel... avant le Real

L'Olympique Lyonnais a vraiment préparé dans des conditions optimales son huitième de finale aller de contre le de qui est persuadé d'éliminer les Gones sans trop de problèmes.

Aulas a envie de continuer l'aventure avec Puel

Pour sa part, le président aimerait bien que les joueurs rhodaniens continuent d'être les chats noirs des Merengue sur la scène européenne. "On est invaincus contre eux, et les séries, ça veut dire quelque chose. Si on pouvait les éliminer une fois de plus, on s'inscrirait dans un livre des records extraordinaire ! La notoriété et la reconnaissance des clubs se nourrissent d'histoires comme celle-là. C'est peut-être une opportunité fantastique qui nous est proposée. Sur le papier, c'est du 80/20. Sur le terrain, c'est du 50/50", a analysé le dirigeant de l' dans le journal . Toutefois, l'homme d'affaires reconnaît aisément que le club de la capitale espagnole n'est plus aussi friable qu'auparavant. "Ce Real est beaucoup plus costaud. Je suis allé le voir jouer contre l' (succès 0-1). Même à 11 contre 10, l'Espanyol, qui est pourtant 6e de , n'a eu aucune occasion. Les Madrilènes ont une organisation défensive de grande qualité. Ce n'était pas le cas les années précédentes."

Claude Puel, du long terme à Lyon ?


Pendant l'été 2008, Jean-Michel Aulas n'avait pas hésité à annoncer qu'il voulait gagner la Ligue des Champions à moyen terme aux côtés de . Le patron des Gones est convaincu qu'avec l'ex-entraîneur du Lille OSC tout est envisageable. "On est à mi-parcours. La première année, on a joué les huitièmes de finale. La deuxième, la demi-finale de la C1. Aujourd'hui, on est de nouveau en huitièmes... On fait partie des 5-6 clubs les plus performants en Europe actuellement. Gagner la Ligue des champions à notre époque, avec une puissance économique de moitié inférieure aux équipes les plus puissantes, c'est difficile, mais jouable. Sur le long terme, j'ai une grande confiance en Claude Puel", a assuré l'homme fort de l'OL. Ce dernier a vraiment l'air d'avoir envie de collaborer encore longtemps avec ce technicien qui était vivement critiqué il y a encore quelques mois.
Article précédent Lyon : Lloris et la mon... Article suivant Lyon-Real Madrid : Govo...