Divorce consommé entre Menez et la Roma ?

Jeudi, le sélectionneur de l'équipe de France a dévoilé la liste des joueurs retenus pour affronter le Luxembourg et la Croatie. Parmi ces joueurs, Jérémy Menez, qui ne possède pourtant pas un temps de jeu suffisant avec la Roma...
Jérémy Menez

Le "Président" n'a pas eu la mémoire courte sur ce coup-là. En listant les joueurs susceptibles d'être retenus pour affronter le Luxembourg en éliminatoires de l', le 25 mars prochain, puis la Croatie en amical le 29, le Cévenol a fait des choix, sélectionnant par exemple le Romain Jérémy Menez au détriment de , qui revient à peine à la compétition. Et pourtant, le joueur de la génération 87 traverse une période difficile de l'autre côté des Alpes, où le nouvel entraîneur ne lui accorde que très peu de crédit. "Il arrive qu'on ne rentre pas vraiment dans le match par manque de volonté, une fois, c'est possible, à la seconde fois, l'entraîneur commence à tirer ses conclusions. Techniquement et mentalement j'attends quelque chose en plus", avait ainsi déclaré le nouvel homme fort du club de la Louve au sujet de Menez.

Dans une interview accordée à nos confrères de , le joueur formé au a montré une certaine irritation: "Je ne le cache pas, j'ai été super surpris, et je ne l'ai pas super bien pris. J'ai été déçu par quelques personnes ici, j'ai eu du mal à comprendre les choix de l'entraîneur, mais bon, je les respecte et je les accepte. Il reste un mois et demi. Je vais me donner à fond et repartir de l'avant comme je l'ai toujours fait. Après, on verra bien..." Des points de suspension qui en disent long sur l'état d'esprit actuel de Jérémy Menez, touché de ne plus être le titulaire qu'il était auparavant sous les ordres de .

Aussi, Menez n'hésite pas à menacer le club romain d'un éventuel départ à la fin de la saison, si la situation ne se décante pas: "Je ne suis pas du tout fermé à un départ. Ça fait trois ans que je suis ici. Les gens me connaissent et savent comment je joue. Pour tout donner, j'ai besoin de me sentir en confiance, de me sentir important au sein du club. A partir du moment où ce n'est plus le cas, je n'exclus rien. Depuis que je suis là, les supporters ont toujours été formidables avec moi, mais j'ai été déçu par certaines choses et certaines personnes. (...) J'ai envie de faire comprendre à certains qu'ils regretteront peut-être leurs choix plus tard." Un discours qui devrait assurément attirer l'attention de clubs européens, prêts à accueillir à bras ouverts Jérémy Menez...
Article précédent AS Rome : De Rossi ratt... Article suivant AS Rome : Ménez fait vi...