Diego Milito, le héros qu'on prend pour un zéro...

Samedi 22 mai 2010. Il est 22h30 au stade Santiago Bernabeu de Madrid. Devant plus de 80.000 spectateurs, l' vient de remporter pour la troisième fois de son histoire la C1 contre le (0-2).

Diego Milito

Ce soir-là, un homme s'est mis en évidence devant les caméras du monde entier : . En effet, l'attaquant des Nerazzurri a fait un match exceptionnel ponctué par un doublé qui a permis au club lombard de réduire à néant les espoirs allemands. Lors du retour des troupes milanaises sur le sol italien, de nombreux tifosi attendent leurs héros à l'aéroport et en particulier le matador argentin. Il faut souligner qu'en comptabilisant ces deux buts décisifs, l'ex-joueur du et du a inscrit trente buts en cinquante-deux matches au total pour l'Inter Milan.

Un départ par la petite porte ?


Le natif de Bernal a joué un grand rôle lors de la conquête du Calcio, de la et bien entendu de la . L'histoire était belle... peut-être même un peu trop belle. Depuis cette période dorée, l'écurie transalpine a littéralement sombré après le départ du Special One au . Même chose pour Diego Milito qui a passé une bonne partie de cette saison 2010/2011 à l'infirmerie. Résultat, ses statistiques sont insuffisantes pour un élément de son calibre avec seulement sept réalisations en vingt-huit apparitions toutes compétitions confondues.

Selon le média Calcio Mercato, le sosie de Sylvester Stallone devrait faire partie de la grande lessive estivale que prépare actuellement le président . En effet, le patron des Nerazzurri aimerait attirer son compatriote à Giuseppe Meazza pour que ce dernier soit associé à . Aujourd'hui, celui que l'on surnomme Le Prince depuis ses débuts au de Avellaneda passerait presque pour le bouffon de service après avoir tout donné avec l'Inter Milan depuis son arrivée au cours du mois de juillet 2009. Gratitude quand tu nous tiens...
Article précédent Naples : l'agent d'Obin... Article suivant Inter Milan : Moratti a...