Un mercato à double tranchant pour la Juventus

Cette saison, la a fait ce qu'elle a pu pour se hisser le plus haut possible en et réussir parallèlement des parcours honorables en et en .

Andrea Agnelli

Malheureusement pour elle, la Vieille Dame n'a plus que ses yeux pour pleurer aujourd'hui. L'équipe dirigée par occupe seulement la septième place du classement et pourra, au mieux, obtenir un ticket in extremis en C3. Cas échéant, ce serait un bien maigre lot de consolation... Désormais, la famille Agnelli va devoir prendre une décision importante durant les semaines à venir. Le 11 mai prochain, le Conseil d'administration doit dire si oui, ou non, il est possible d'éponger le passif financier estimé à soixante millions d'euros et dans le même temps de débloquer une enveloppe dédiée aux transferts conséquente. Selon le média Tuttosport, le manager de serait prêt à discuter avec les responsables piémontais si ces derniers lui offrent la possibilité d'effectuer un recrutement global de cent millions d'euros.

Mancini, un pari risqué ?


Le coach des Citizens n'a jamais caché qu'il aimerait bien entraîner la Juventus Turin dans quelques mois. Problème : une partie des supporters des Bianconeri pourrait lui réserver un accueil glacial étant donné qu'il a entraîné auparavant la , la ... mais aussi et surtout l'. En Italie, personne n'a oublié que les Nerazzurri n'avaient pas été sanctionnés après le dénouement de l'affaire des matches truqués du Calcio en 2006... à contrario des Turinois qui avaient été rétrogradés en Serie B et déchus de deux titres de champion. Pour cette raison précise, le technicien de Catane pourrait faire son come-back à la Juve, un club dans lequel il a évolué en tant que footballeur professionnel entre 1992 et 2004. La piste qui mène au guide du , André Villas Boas, ne tient pas vraiment debout car ce dernier veut poursuivre sa mission chez les Dragons...
Article précédent Juventus : un colosse e... Article suivant Tottenham : l'agent d'A...