Le Bayern Munich et les absences hollandaises

A trois journées de la fin du championnat, le est quatrième de , avec un point de retard sur . Après avoir concédé le match nul (1-1) le week-end dernier sur la pelouse de Francfort, remet en cause la décision de de laisser partir pendant le mercato hivernal.



Arjen Robben en est certain, la fin de saison du Bayern aurait été bien différente avec Mark van Bommel. Pour l'ailier néerlandais, la présence de son puissant compatriote au milieu de terrain aurait évité aux Bavarois de perdre de nombreux points dans des matchs capitaux. Le fautif est bien évidemment Louis van Gaal, l'ex-entraîneur du Bayern, renvoyé il y a quelques semaines, qui ne comptait pas sur Van Bommel, et l'a laissé filer vers le durant l'hiver. " et sont nos capitaines, mais Mark van Bommel était un vrai leader, c'est quelqu'un comme cela qui nous manque en ce moment" a déclaré Robben. Et d'ajouter : "Quand tout va bien, on n'a pas vraiment besoin de ce genre de joueurs, mais il faut constater qu'on a gaspillé trop de points." Il faut bien avouer que malgré son jeu souvent décrit comme étant beaucoup trop rugueux, Van Bommel était un cadre du Bayern. Sans lui, comme le résume une nouvelle fois Arjen Robben, Munich doit désormais "gagner les trois derniers matchs", pour espérer accrocher la . S'il regrette le départ de son compatriote, et les mauvaises décisions de son ancien entraîneur, Robben s'en est également pris à lui-même, après les deux matchs de suspension qu'il vient de purger, et pendant lesquels il n'a pas pu aider son équipe, dans un sprint final important : "Je me sens redevable de quelque chose envers l'équipe et les supporters, car je les ai laissé tomber, je suis très motivé." Il faudra le prouver samedi, sur le terrain, face à .
Article précédent Bayern : Neuer s'éloign... Article suivant Chelsea : la voie est l...