Deux Merlus dans les mailles du filet parisien ?

L'ambition est de retour du côté du Paris Saint-Germain. En dépit d'un nul au (2-2), le club de la capitale reste à trois petits points de la troisième place occupée par l'Olympique Lyonnais, synonyme de , mais aussi d'un recrutement plus conséquent...

Kévin Gameiro - Morgan Amalfitano

Tout va très vite à Paris! Alors que les joueurs étaient prêts à manger de la sardine jusqu'à la fin de la saison après leur défaite au Stade Vélodrome contre (2-1), le club de la Capitale pourrait finalement s'offrir du caviar d'ici la 38e journée de , en cas de succès en finale de la coupe de France et de qualification pour la prochaine Ligue des champions !

Gameiro c'est cher...


Et qui dit C1, dit recrutement plus conséquent, pour la plus grande joie de supporters qui attendent avec impatience la chance aux gros poissons, voire à la baleine ! Avec un budget transfert encore inconnu, Paris doit toutefois se creuser les méninges pour dépenser peu, mais dépenser bien. Et quoi de mieux que de se tourner vers la Bretagne et le pour faire son marché estival ?

Ainsi, le quotidien francilien Le Parisien affirme que le serait entré en contacts avec la doublette Kévin Gameiro- en vue du prochain mercato. Cherchant a tout pris un attaquant de niveau international capable d'épauler et, à demi-mot, d'évincer un de plus en plus décevant, les décisionnaires parisiens songeraient donc à investir dans le tout nouveau international français, qui confirme sa saison passée - 16 buts - avec déjà 18 réalisations au compteur!

...Amalfitano, c'est gratuit!


Si ce dernier a pour sa part envie de faire un tour du côté de l'Espagne où le CF lui fait les yeux doux, Paris sait que Gameiro apprécie tout particulièrement le club. Mais les dirigeants franciliens auront-il les moyens de se l'offrir ? C'est là que le bât blesse. En fin de contrat en juin 2012, Kévin Gameiro est estimé entre 10 et 15 millions d'euros, tandis que Paris ne serait prêt qu'à mettre 8 millions d'euros plus divers bonus sur la table. Un montant dérisoire pour des Merlus qui savent très bien vendre leurs meilleurs joueurs, cf. ou Michaël Ciani.

Aussi, le PSG lorgnerait également le milieu de terrain Morgan Amalfitano qui a le grand avantage d'être libre en juin prochain. Ce dernier ne voulant pas prolonger l'aventure dans le Morbihan, ne serait pas insensible à l'approche parisienne même si Lyon ou encore l'OM aurait un oeil sur lui. Joueur de caractère, son profil semble plaire à qui a coché son nom sur sa short-list. La pêche aux gros de la Ligue 1 est lancée !
Article précédent LFP : horaires aménagés... Article suivant Le Club des Cinq buteur...