Cinq noms pour rebâtir la défense de Lyon

En dépit des exploits multiples du gardien de but , les joueurs qui ont composé la charnière centrale de l'Olympique Lyonnais cette saison ont tous eu des passages à vide.

Cris

Le talon d'Achille des Gones... Si on s'arrête quelques instants sur les performances individuelles de chaque défenseur central de Lyon, on constate qu'aucun joueur n'a donné entière satisfaction. A la surprise générale, c'est sans doute le jeune colosse croate qui a été le plus régulier dans l'équipe type de . En effet, l'international sénégalais a complètement sombré au sein du club rhodanien. Ses erreurs de placement ou de relances ont souvent coûté cher à l' et l'ancien gladiateur de Saint-Étienne n'a pas su relever la tête. Le président ne souhaite pas lever son option d'achat et donc il devra retourner la tête basse au ... à moins bien sûr qu'un club français ou étranger accepte de le relancer.

Le son de cloche est quasiment identique pour même si ce dernier ne devrait pas réclamer un bon de sortie pour aller palper des pétrodollars au . A 34 ans, le Policier n'est plus aussi solide qu'auparavant et l'entraîneur Claude Puel a même osé lui retirer son brassard de capitaine avant de le mettre sur le banc de touche. Le coach du Lille OSC a vite fait machine arrière car les autres défenseurs centraux de l'OL étaient encore plus perdus que l'homme au crâne chauve sur le terrain. De toute évidence, les recruteurs lyonnais ne vont pas hésiter à faire le forcing pendant le marché des transferts qui débutera dans trois jours afin d'améliorer significativement ce secteur de jeu en vue de la saison prochaine. Selon le quotidien Le Progrès, cinq éléments seraient sur la short-list des Gones.

Des noms commencent à circuler


Il s'agirait d' (24 ans, ), d'Ecuele Manga (22 ans, ), de (28 ans, ), de (22 ans, ) et bien entendu de la perle (18 ans, ). A part Kader Mangane qui semble intransférable à moins d'une offre colossale, on peut dire que les gestionnaires de l'Olympique Lyonnais pourraient aisément recruter un de ces éléments à moindre coût. Même si le conseiller du président Jean-Michel Aulas, , veut que le futur entraîneur ( ?) s'appuie beaucoup plus sur le centre de formation, on ne voit pas quelle jeune pousse rhodanienne est capable dès aujourd'hui de percer rapidement au haut niveau. La question est de savoir qui sera le Roi Lyon dans quelques jours voire quelques semaines...
Article précédent Lyon : Puel n'a toujour... Article suivant L'OM et l'OL veulent Ga...