Un challenge en Italie pour Lucho Gonzalez ?

Alors que la prolongation de jusqu'en 2014 laissait croire que l'effectif marseillais ne serait plus amputé d'éléments importants, le journal italien Il Corriere dello Sport fait part d'une attirance très forte de l'AS Rome pour .

Lucho Gonzalez

Il a réussi sa première saison, il a plutôt manqué la seconde, et du coup on s'interroge sur la pertinence d'une éventuelle troisième saison sous le maillot phocéen. Lucho Gonzalez, meneur de jeu argentin particulièrement désiré par Didier Deschamps lors de son arrivée à la tête de l'équipe première marseillaise à l'été 2009, ne fait aujourd'hui plus office d'élément incontournable. Traînant comme un boulet le prix plutôt élevé de son transfert du au sud de la France (18 millions d'euros), le métronome sud-américain est aujourd'hui à la croisée des chemins. Si Didier Deschamps lui maintient sa confiance, il ne le défendra pas bec et ongles en cas d'offre alléchante.

Alors qu'on pensait que serait sa future destination depuis l'ambition affichée par les nouveaux propriétaires qataris du futur ex-modeste club espagnol, la donne aurait changé concernant cette option puisque la formation classée 11ème de la dernière se serait désintéressée du joueur. Toutefois, les solutions séduisantes ne sont pas toutes taries puisqu'on apprend dans la presse italienne que l'AS Rome serait très intéressée par le recrutement de ce joueur, dont les dirigeants romains pensent le plus grand bien. Pas vraiment repoussée par le prix demandé par l'OM (environ 12 millions d'euros), la Roma pourrait donc être une terre d'accueil idéale pour le joueur.

Lucho, "un pro"

Alors que le joueur ne s'est pour le moment pas exprimé sur son avenir et n'a donc pas officiellement pris de choix définitifs, l'AS Rome part tout de même avec un certain désavantage constitué par la non-qualification pour la prochaine , les places revenant respectivement au , à l' et à . Alors que l'OM envisage de reconquérir son titre de champion et de faire mieux que la saison précédente sur la scène européenne (élimination en 8ème de finale contre ), Lucho n'aurait-il pas tout intérêt à rester encore une saison dans la cité phocéenne ? Nul doute qu'au-delà de l'argent, cette perspective séduirait l'entraîneur olympien, dont les propos tenus dans magazine de ce samedi sont, comme toujours, extrêmement clairs. "Lucho est un très grand joueur, un pro (...) Je souhaite qu'il reste, mais je ne m'opposerai pas à son départ si toutes les conditions sont réunies."
Article précédent L'OM ferme la porte à l... Article suivant Monaco : une réponse im...