Un recrutement à 50 millions pour le PSG !

Après plusieurs semaines de rumeurs, de ragots et d'informations frisant parfois le ridicule, le devrait enfin relancer sérieusement son mercato, suite à la fixation devant la DNCG du budget et de l'enveloppe transferts qui devrait permettre au club parisien de réaliser ses objectifs ambitieux en termes de recrutement.

Dimitar Berbatov

Une chose est désormais certaine : on sait ce dont Paris sera capable cet été, et ce qu'il faut d'ores et déjà jeter (provisoirement) aux oubliettes. Selon Le Parisien, les nouveaux actionnaires qataris du PSG, qui officialiseront le rachat ce jeudi matin, sont de nouveau passés devant la DNCG hier. De cette audience, deux enseignements sont essentiellement à retenir : le budget du club passe de 80 à 100 millions d'euros pour la saison 2011/2012, et, plus important dans l'immédiat sans doute, l'enveloppe transferts pour le mercato 2011 a été fixée par les nouveaux propriétaires du club à 50 millions d'euros. Un montant qui satisfera sans doute les supporters, même s'il ne faut pas oublier qu'on doit y imputer 11 millions d'euros pour le transfert de .

On est donc bien loin des 10 millions d'euros hors ventes qui caractérisaient les marchés des transferts sous l'ère Colony Capital, la faute essentiellement à des déficits réguliers proches des 20 millions d'euros qu'il fallait inévitablement combler. Là encore, l'enveloppe annoncée représente des capacités financières hors ventes ; concrètement, des joueurs à valeur marchande plus ou moins importante mais sportivement non désirés par le nouveau PSG (, , etc.) pourraient permettre d'augmenter le capital de départ. De quoi faire rêver les fans les plus exigeants dont la célèbre revendication "Une équipe à Paris" est en passe d'être satisfaite, peut-être même au-delà de leurs espérances.

De l'argent, mais pas de folies

Les pistes essentielles du club pour l'heure sont donc le recrutement d'une doublure à , d'un défenseur central d'expérience (voire de deux en cas de départ de Zoumana Camara), d'un milieu défensif pour remplacer le retraité et regretté Claude Makélélé, d'un milieu offensif polyvalent et d'un attaquant expérimenté pour épauler Kevin Gameiro dans un alléchant 4-4-2. Avec la somme promise par le , tous ces dossiers semblent accessibles. Toutefois, les transferts un peu fous associés à l'arrivée du Messie - style - ont désormais du plomb dans l'aile. La ligne de conduite semble claire : bâtir une équipe pour conquérir la dès la saison prochaine et se qualifier en avant de faire d'éventuelles folies. Preuve que malgré l'argent, les dirigeants parisiens souhaitent garder le plus possible la tête sur les épaules... pour le moment.
Article précédent L'OM, l'OL et le PSG ac... Article suivant PSG : un jeune promette...