Quand le président du Barça veut griller le Real pour Neymar !

- , la guéguerre continue! En plus de se disputer la suprématie nationale chaque saison en , les deux mastodontes du football ibériques se concurrencent directement pour le recrutement de certains joueurs, et non des moindres...

Neymar

Le prêt à faire le gros coup de l'été sur le marché des transferts rien que pour embêter son rival honni, le Real Madrid? C'est ce qui est en train de se passer de l'autre côté des Pyrénées avec un scénario digne d'une telenovela. A la recherche d'un troisième attaquant pour satisfaire les désidératas de , la formation merengue fournit tous les efforts possibles pour tenter de recruter le jeune crack brésilien , qui appartient actuellement à . Mais le club pauliste est extrêmement dur en affaire et ne semble pas du tout enclin à céder sa jeune pépite (en savoir plus).

Aussi, outre l'intérêt de ou de , une autre formation se serait mis en tête de concurrencer le Real sur ce dossier : le FC Barcelone. Selon les informations du quotidien ibérique AS, le président blaugrana se serait rendu au pour déjeuner avec le directeur sportif de Santos, Luis Nunes Conceiçao, l'agent du joueur, Wagner Ribeiro, ainsi que le père de l'attaquant. Une rencontre confirmée par Ribeiro sur son compte : "Petit déjeuner avec le président d'un grand club en Espagne." Possédant d'excellents réseau là-bas grâce à son ancien poste haut placé au sein de - ce qui lui avait permis de faire venir au Barça -, Sandro Rosell a réactivé ses contacts pour tenter de convaincre Neymar de rejoindre le Nou Camp.

Une information qui arrive au moment où a récemment déclaré sa flamme pour le jeune attaquant auriverde: "J'ai une relation très spéciale avec Neymar. C'est quelqu'un à qui je peux conseiller d'être à mes côtés plutôt que face à moi. Si j'avais l'argent, je le prendrais au Barça, parce que c'est un des joueurs les plus brillants du monde en ce moment. Je veux toujours avoir mes amis auprès de moi." (En savoir plus) Il semble que Sandro Rosell partage à présent le même souhait que son latéral droit...
Article précédent Alicante : Kiko Femenia... Article suivant Barça : un latéral gauc...