Le PSG va-t-il tenter un truc pour Joe Cole ?

Lors du mois de juillet 2010, le board de pensait avoir réalisé une superbe affaire pendant le mercato en faisant signer sans débourser un sou qui ne voulait plus continuer son parcours à .
Joe Cole
Une énigme chez les Reds. Mais depuis qu'il a rejoint le club de la Mersey, le milieu de terrain n'a quasiment jamais réussi à faire de grandes prestations. Le footballeur âgé de 29 ans a fait 20 apparitions en avec 2 buts à la clef. A de nombreuses reprises, le manager a défendu le footballeur qui a débuté sa carrière à West Ham par le biais des médias britanniques mais cela n'a pas suffi à convaincre certains supporters de Liverpool. A l'aube de la saison 2011/2012, Joe Cole essaie de faire le maximum afin de retrouver des bonnes sensations et surtout éviter de passer trop de temps à l'infirmerie.

Même si à priori ses dirigeants comptent toujours sur lui, l'international anglais a conscience que ces derniers ne le retiendront pas s'ils peuvent récupérer un joli chèque avant la fin de l'été. Selon des journaux anglais comme The Sun ou encore le Daily Mail, Joe Cole serait sur les tablettes du Paris Saint-Germain. Le club de la capitale serait disposé à offrir un salaire mensuel de 400.000 euros au natif de Londres. La probabilité de voir Joe Cole rejoindre la France reste quand même minime car des écuries comme ou encore les Queens Park Rangers veulent également le relancer.

Le footballeur anglais s'exporte mal !


A part qui avait régalé les fans de l'Olympique de (1989-1992) avec son aisance technique naturelle... et ses pitreries souvent très drôles, on peut dire sans trop s'avancer qu'aucun autre joueur anglais n'a réussi à marquer l'histoire du championnat de France. Lors de la saison 2008/2009, un latéral anglo-jamaïcain méconnu avait été prêté à l'OM par Derby County mais il ne s'était jamais imposé en tant que titulaire sur les bords de la Canebière (4 matches de L1 disputés, 3 de Coupe d'Europe). En général, les joueurs anglais préfèrent rester dans leur pays natal et le fait que leur pays compte quatre divisions professionnelles plutôt bien structurées (salaires, stades...) suffit souvent à leur bonheur.
Article précédent PSG : une mauvaise nouv... Article suivant PSG : Girard pense que ...