Lloris et l'OL rugissent de nouveau !

Grâce à un énorme Lloris, l'Olympique Lyonnais s'est imposé face à Montpellier (2-1) et revient à une longueur des Héraultais au classement.

Hugo Lloris

Semaine faste pour l'Olympique Lyonnais. Après une qualification pour les phases de groupes de la aqcuise sur la pelouse du Rubin Kazan (1-1), les Lyonnais se présentaient face au leader Montpellier avec la confiance retrouvée. Invaincus en avec une victoire et deux nuls, les Gones ont confirmé leur bonne forme grâce à un tout bonnement énorme, qui a dégouté à lui seul le MSHC.

Lloris a écoeuré Montpellier


Pour cette rencontre au sommet en ce début de championnat, a décidé d'aligner son équipe-type du moment avec un 4-4-2 à plat où l'on retrouve la paire Lisandro-Gomis en pointe face au traditionnel 4-2-3-1 du avec le seul Giroud en pointe. Malgré une bonne entame de match, les Lyonnais subissent les premiers assauts de Montpelliérains loin d'être effrayés par la ferveur de Gerland. Ainsi, après une première alerte de Giroud - un magnifique ciseau détourné par Lloris -, l'ancien avant-centre de Tours remet le gardien international français en évidence d'une subtile déviation, mais bien détournée par Lloris (12e).

Montpellier pousse et Utaka est repris de justesse quelques minutes plus tard par Anthony Réveillère (26e) tandis que la frappe de Giroud passe de peu à côté du but de Lloris (36e). Entre-temps, Lyon tente de répliquer par le biais de ce même Réveillère qui se joue de Pionnier d'un magnifique ballon piqué, mais la défense héraultaise se replie in extremis et Yanga-Mbiwa dégage à la hâte (30e). Dans un match haletant au rythme élevé, Lyonnais et Montpelliérains se rendent coup pour coup et se quittent logiquement à la pause dos-à-dos grâce à une grosse première période du portier des Bleus.

Pjanic et Pied, les bons choix de Garde


Le retour des vestiaires voit un changement d'homme avec la sortie d'un fantomatique sur son côté droit, au profit de . Coaching payant pour Rémi Garde puisque l'international Bosnien, à la suite d'un magnifique mouvement collectif, est à la réception d'un centre de (49e, 1-0). Pour la première fois de la saison, l' mène au score en Ligue 1, ce qui ne semble toutefois pas encore les libérer, Montpellier se montrant très dangereux. Mais les Héraultais butent sur un Hugo Lloris des grands soirs, arrêtant tout ce qui bouge.

Le gardien lyonnais est en effet touché par la grâce - son poteau le sauve face à Giroud (61e), il détourne une tentative de Belhanda sur la barre (67e), un arrêt décisive sur (92e) - et permet à son équipe de maintenir l'avantage à la marque, même de l'augmenter. A la suite de l'expulsion de Belhanda pour un geste d'humeur sur Pjanic, ce même Bosnien sert sur un plateau Pied, tout juste entrant, qui n'a plus qu'à conclure (83e, 2-0). Et ce n'est pas la réduction du score de Bedimo (91e) qui remettra en cause le match énorme de Lloris. Au classement, l'OL réalise la bonne opération de la soirée en revenant à une longueur de son adversaire du soir. Lyon, malgré un recrutement au point mort, sera, qu'on se le dise, un concurrent sérieux au titre cette saison. Surtout avec un Hugo Lloris à ce niveau-là.
Article précédent Bordeaux souffle, Traor... Article suivant OL : Garde et la blessu...