Marco Borriello, d'une capitale à une autre ?

Pour la Gazzetta dello Sport, cela ne fait quasiment plus aucun doute : va quitter l'AS Rome dans les heures à venir et rejoindre le afin de renforcer l'effectif d'.
Marco Borriello
Une carrière en dents de scie. Après avoir rejoint le centre de formation du à quatorze ans, Marco Borriello a vraiment peiné pour se faire une place au sein du club lombard. Les Rossoneri l'ont donc prêté à plusieurs formations comme par exemple Trévise (2000-2002), (janvier à juillet 2003), la Reggina (2004-2005), la (juin 2005 à janvier 2006) et une nouvelle fois à Trévise (janvier à juillet 2006) mais sans obtenir les résultats escomptés. En fait, sa carrière professionnelle a pris une tournure intéressante à partir du moment où il a accepté de rejoindre le pour toute la saison 2007/2008. Avec cette formation, le natif de a inscrit dix-neuf buts en trente-quatre rencontres de . A l'époque, une grande majorité des observateurs pensaient que Marco Borriello allait devenir un élément incontournable tant en club qu'en équipe nationale.

Mais lors de son retour au Milan AC en vue de la saison 2008/2009, le joueur qui est aujourd'hui âgé de vingt-neuf ans n'est pas parvenu à confirmer ses bonnes dispositions. Il a dû se contenter de marquer un seul but en sept apparitions dans le Calcio. Ce jeu des montagnes russes agace profondément les supporters milanais qui ne savent plus quoi penser au sujet de ce joueur qui excelle dans un rôle de pivot... mais dont les statistiques ne se stabilisent pas au fil des années. En 2009/2010, Marco Borriello retrouve le sens du but, si l'on peut dire, avec 14 buts en 29 matches de Serie A... sous les ordres de . Problème : le technicien brésilien décide de quitter ses fonctions à l'issue de la saison en raison de divergences profondes avec le président . Une fois encore, l'attaquant transalpin se retrouve parachuté du statut de titulaire à celui de remplaçant de luxe au Milan AC.

Leonardo ne l'a jamais oublié


Le nouvel entraîneur lui accorde sans problèmes un bon de sortie. Direction donc l'AS Rome à la fin du mois d'août 2010 avec au passage une indemnité de transfert d'environ dix millions d'euros qui est loin d'être négligeable pour le Milan AC. Chez les Giallorossi, Marco Borriello s'éclate vraiment car lui fait confiance. Mais encore une fois le destin joue un vilain tour au goleador... Pendant le mois de février 2011, le coach jette l'éponge après une série de résultats déplorable. Il est remplacé par qui ne compte pas vraiment sur Marco Borriello... Au final, ce dernier a donc trouvé le chemin des filets à 11 reprises en 34 rencontres de championnat ce qui n'est pas si mal. L'arrivée de l'Espagnol sur le banc de l'AS Rome cet été laisse quelques espoirs à l'Italien mais ce dernier déchante au fil de la préparation. Encore une fois, la roue tourne pour Marco Borriello puisque le nouveau manager général du PSG qui n'est autre que... Leonardo lui passe un coup de fil pour lui présenter son projet.

Sans surprise, l'homme qui a été convoqué à sept reprises avec la Squadra Azzurra est tenté par le défi français. Au fil des jours, la possibilité de le voir poser ses valises dans l'Hexagone prend forme. D'après la Gazzetta dello Sport, les gestionnaires parisiens auraient pratiquement réussi à valider son prêt avec une option d'achat fixée à huit millions d'euros. A moins de 48 heures de la fin du marché des transferts, le Paris Saint-Germain tient donc le bon bout. Au , Marco Borriello pourrait être associé très bientôt à Kévin Gameiro car ces deux joueurs sont complémentaires... et en plus de cela est à l'infirmerie probablement pour plusieurs semaines. Après avoir engagé le gardien de but , on peut dire qu'un autre élément italien est en passe de tester la dolce vita franco-qatarie !
Article précédent PSG : le jour J se rapp... Article suivant PSG : un latéral gauche...