La Juventus leader, l'Inter et la Roma battus

La a parfaitement réussi son entrée dans le championnat d'Italie en écrasant (4-1), dimanche à la mi-journée. La Roma s'est inclinée à domicile contre (1-2) et l' a chuté à , au terme d'un match fou (4-3). Vendredi, le avait concédé le nul sur sa pelouse face à la Lazio. La Juve est donc le premier leader de la saison.

Stephan Lichtsteiner

La révolution opérée à la Juventus Turin cet été porte déjà ses fruits. Le "Vieille dame" a régalé son public, dimanche face à Parme (4-0), sur des buts de Lichtsteiner (17e), (58e), Vidal (74e) et Marchisio (83e). Giovinco a sauvé l'honneur des Parmesan en transformant un penalty en toute fin de rencontre (90e).

Après deux saisons décevantes, la Juve a tourné une nouvelle page de sa tumultueuse histoire récente avec l'arrivée d' sur le banc. L'ancien milieu de terrain de la Vieille Dame aura pour mission de redorer le blason d'un club qui ne disputera même pas de Coupe d'Europe cette saison... La Juve s'est en tout cas donnée les moyens de ses ambitions, se montrant comme le gros le plus actif, et de loin, durant ce mercato. Près de dix joueurs (Pirlo, Ziegler, Pazienza, Lichtsteiner, Vidal, Vucinic, ou encore Elia) sont arrivés, sans compter les retours de prêts ou les transferts définitifs !

L'Inter se perd dans son 3-4-3


Un succès qui tranche avec la contre performance d'un autre sérieux client au titre, l'Inter Milan, battu à Palerme au terme d'un match à rebondissements (4-3). Manifestement inspiré par le Barça, Gasperini avait opté pour un schéma tactique particulièrement audacieux en 3-4-3, avec ses deux recrues Forlan et Zarate titulaiers... et Sneijder sur le banc !

Une stratégie payante dans un premier temps, lorsque ouvre la marque avant la pause (33e). Mais après la pause, les événements se sont emballés. C'est d'abord Miccoli qui égalise dés la reprise pour Palerme. Dans la foulée, Sneijder, qui est entré en jeu, sert Forlan qui est fauché dans la surface. Pénalty et doublé personnel pour Milito. L'Inter reprend l'avantage... deux minutes ! Le temps pour Miccoli de se muer en passeur pour Hernandez (53e). A 2-2, le match est déjà fou. Mais il est loin d'être terminé. A la 85e minute, Miccoli marque sur coup franc direct. Trois minutes plus tard, Pinilla qui venait d'entrer en jeu loge une frappe sous la transversale de Julio César. Les carottes sont cuites pour l'Inter mais réduit la marque dans le temps additionnel. Score final : 4-3 !

La Roma déjà en crise


La sensation de la journée est venue du Stadio Olimpico, où la Roma s'est inclinée devant Cagliari (1-2) pour le premier match de en championnat sur le banc de la Louve. Le technicien espagnol est déjà dos au mur après une élimination précoce en Ligue Europa... Rien ne va plus déjà à la Roma. Ambitieux avec les arrivées de l'Américain Thomas DiBenedetto, nouveau propriétaire, et de Luis Enrique sur le banc notamment, le club de la capitale est déjà dans le dur en ce début de saison. A l'élimination surprise en Ligue Europa contre les modestes Slovaques du Slovan Bratislava est venue s'ajouter ce dimanche une entame totalement ratée en , qui plus est devant le public du Stadio Olimpico. L'adversaire n'avait rien d'une foudre de guerre, Cagliari végétant depuis quelques saisons dans le ventre mou du classement. Mais le club sarde a puni une Roma (1-2) qui alignait notamment Gaby Heinze et , deux de ses recrues estivales. Conti profitait tout d'abord d'une mauvaise relance pour ouvrir la marque (68e). Alors qu' voyait rouge quelques minutes plus tard (70e), El Kabir doublait la mise dans le temps additionnel pour les visiteurs (90e +3). Le but de De Rossi (90e +4) intervenait bien trop tard. Les temps sont (déjà) difficiles pour la Louve...
Article précédent La Juve et l'Inter ... Article suivant Mercato estival 2011 : ...