Pedretti est passé d'un monde à un autre

Pendant cinq ans (2006-2011), Benoît Pedretti faisait partie des joueurs cadres d'. Mais à 30 ans, le milieu de terrain avait clairement besoin de relever un nouveau challenge et il s'est engagé à qui est champion de France en titre lors du dernier mercato.

Benoît Pedretti

Succéder à un joueur emblématique. Pendant ses années bourguignonnes, le footballeur formé à était clairement un pion essentiel du système mis en place par . L'équipe icaunaise jouait souvent assez bas sur le terrain avec des contres rondement menés avec à la baguette le métronome Benoît Pedretti qui distillait les bons ballons à courte ou longue distance. A Lille, le natif d'Audincourt a succédé à qui a marqué de son empreinte sa longue aventure chez les Dogues. Évidemment, il doit encore trouver ses marques au sein d'un schéma bien plus tourné vers l'avant.

"Ça demande plus de justesse technique. Je commence à s'habituer. Il est resté au club je ne sais pas combien d'années, et on me demande de faire la même chose que lui au bout de trois mois...", a-t-il fait remarquer dixit . Depuis qu'il est arrivé dans le Nord, Benoît Pedretti a l'impression d'être une cible de choix à partir du moment où ses performances sont moins significatives sur le terrain. "J'ai fait quelques bons matches, quelques matches moyens. Quand je suis bon, on estime que c'est normal. Mais dès que je suis un peu en-dessous, on me pointe du doigt et on me casse", a-t-il franchement déploré.

Rendre la monnaie de sa pièce à Rudi Garcia


"J'ai l'impression de ne pas être toujours jugé pareil que les autres, mais ce n'est pas un souci." Après avoir joué à (2004-2005) et Lyon (2005-2006), celui que l'on surnomme souvent "Ben" sait ce que le mot "pression" veut dire et cela ne l'inquiète pas plus que cela car il en a vu d'autres au cours de sa carrière de footballeur. "Même s'il y a une grosse attente après le doublé de l'an dernier, ce n'est pas comme à Marseille où, les pauvres, ils se font fracasser au bout de cinq journées... Il y en aura toujours pour dire que je pourrais faire mieux, mais j'ai vraiment envie de donner raison à de m'avoir fait venir", a-t-il assuré.

Pour l'heure, le milieu de terrain du LOSC a participé aux 7 rencontres de (2 buts inscrits) et celle face au en (2-2, un but marqué)... et la concurrence ne l'effraie pas au sein de l'effectif pléthorique dirigé par Rudi Garcia. "Je n'y pense pas. Il y a beaucoup de matches, tout le monde aura sa chance. L'essentiel, c'est d'être bon", a-t-il fait remarquer. Maintenant qu'il a dépassé la trentaine, Benoît Pedretti a suffisamment de recul sur le plan mental pour ne pas gâcher sa chance à Lille qui avait réalisé le doublé coupe-championnat la saison passée.
Article précédent Lille : Cole "soulage" ... Article suivant Lille et Marseille rejo...