Lyon s'impose, Lille fait encore un nul

Lyon s'est imposé 2-0 face au club croate du Dinamo Zagreb lors de la deuxième journée de la C1 (Gr D). L' décroche ainsi sa 1ère victoire dans la compétition cette année, après son match nul (0-0) chez l', grâce à un lob de Bafétimbi Gomis et une reprise sur corner de . L'OL est décidément très en forme. Les hommes de l'ont prouvé une nouvelle fois ce soir en recevant à Gerland le Dynamo Zagreb, pour la 2ème journée de Champion's League.

Jimmy Briand

Durant les 10 premières minutes de jeu, les Rhodaniens ont monopolisé le ballon. Pour un peu, on aurait pu croire qu'ils étaient seuls sur le terrain. Les lyonnais ont enchaîné les occasions... une réussite que l'on doit au trio Gomis, Bastos et Briand. A la 15ème minute, le match s'est quelque peu rééquilibré. Jusqu'au superbe but de Bafé Gomis à la 23ème minute.

Gomis s'empare aux 35 mètres d'une passe en retrait complètement ratée d'un défenseur croate . Le meilleur buteur de L1 avance alors et lobe des 25 mètres le gardien qui s'était avancé. Quelle erreur énorme... Bafé est très en confiance et nous bluffe une nouvelle fois.

Koné, qui a fait oublié depuis longtemps qu'il vient du National (), double la mise à la 41ème minute. Reprise de volée à bout portant faisant suite à un corner côté droit. Le geste est parfaitement maîtrisé. Kelava, le gardien croate qui ne sort pas, est totalement impuissant. A la mi-temps, l'OL mène 2 à 0 et seules quelques accélérations de Sammir ont fait trembler les Rhodaniens.

A la reprise, les lyonnais montrent quelques signes de fatigue. Les croates, pour leur part, se montrent plus agressifs... Le Dynamo Zagreb multiplie les occasions. A la 70ème minute, (Vida récupère le ballon aux 5,5 mètres, mais Kallstrom se jette et dévie en corner), à la 71ème minute (Tête de Tonel qui oblige Lloris à faire sa première horizontale de la rencontre), à la 80ème(belle frappe de Calello) ou encore Leko à la 84ème minute.

Au final, victoire de l'OL 2 à 0. Avec un nul à Amsterdam et une victoire à la maison, l'OL sera en bonne position pour préparer sa double confrontation face au Real.

fait encore match nul !


Ca en deviendrait presque gênant. Encore une fois ce mardi, lille OSC a admis le match nul, sur le terrain de Trabzonspor (1-1), après avoir mené au score et dominé la partie. Les Dogues peuvent avoir des regrets, tant ils étaient supérieurs à leurs adversaires, et en raison du penalty concédé bêtement sur une main de Debuchy dans sa surface.

Les Lillois ont encore des défauts à gommer. Ce LOSC est irritant. Comme à chaque match ces dernières semaines, les hommes de ont dominé leurs adversaires, mené au score, mais ont concédé le match nul (1-1), ce mardi sur la pelouse de Trabzonspor, dans le cadre de la 2ème journée de Champion's League. En première mi-temps, le LOSC maîtrise son sujet. Les joueurs de Rudi Garcia ne se mettent pas en danger, contre une équipe turque qui, il faut bien l'avouer, est très décevante. Timoré, apparemment peu habitué à faire le jeu, Trabzonspor ne parvient pas à combiner vers l'avant, et ne se procure pas la moindre occasion franche. De l'autre côté, on ne peut pas dire non plus que les Lillois soient transcendants. La pelouse est de piètre qualité, et ne favorise pas forcément les enchainements des Dogues. et tentent bien de combiner, mais en vain. Finalement, à la 31e minute, c'est sur un long ballon du génie belge en profondeur que , excentré et presque le long de la ligne de sortie de but, parvient à tromper le gardien turc, mal sorti, et qui prend le ballon entre les jambes. L'ouverture du score récompense l'équipe qui en a le plus voulu, et permet au LOSC de rejoindre les vestiaires en position favorable.

Si le début de match a été plutôt mauvais, ce n'est rien en comparaison de la deuxième période. A part une action de Moussa Sow, qui manque de peu le doublé tout en étant victime d'un accrochage dans la surface qui aurait pu valoir un penalty, et une tentative de Joe Cole, le spectacle est indigeste. Alors que la rencontre s'endort, et que les deux formations sont tombées dans un faux rythme, l'arbitre accorde un penalty à Trabzonspor pour une main de dans sa surface jugée volontaire. Gustavo Colman le transforme (75e) et Lille retombe dans ses travers. Pourtant, il reste un quart d'heure de jeu, dont chacune des deux équipes pourrait profiter. Mais celles-ci n'en font rien, et la partie arrive à son terme sans plus de tentative. Le LOSC était bien supérieur à son adversaire du soir mais repart avec un tout petit point, son deuxième en deux matchs. Mais alors que Trabzonspor en possède quatre, et que l'Inter de Ranieri en a décroché trois plus tôt dans la soirée, les Dogues ne se mettent pas dans une position favorable pour la qualification pour les huitièmes. On ne peut s'empêcher de se dire que sans faute de déconcentration, ces Lillois seraient leaders de leur groupe de C1 avec deux victoires et six points.
Article précédent Lyon - Dinamo Zagreb : ... Article suivant Lyon : Garde parle d'un...