Rami dans la cour des grands

S'il a découvert le plus haut niveau international avec les Bleus, et le plus haut niveau en Espagne en affrontant le Barça, va se frotter au gratin de la C1 ce mercredi avec lors de la réception de . Un nouveau test d'envergure pour le défenseur, qui s'impose partout où il passe.
Adil Rami
C'est pour ce type de matchs qu'Adil Rami a quitté Lille cet été. Sans faire injure au RC Genk, qui a été le 1er adversaire de Valence cette année en C1, affronter Chelsea est tout de même plus digne de la compétition qui réunit le gratin européen. Pour le défenseur, c'est en tout cas un test en plus de cela dans sa recherche du plus haut niveau. Après avoir découvert le niveau international avec l'équipe de France, même si Rami n'a pas encore participé aux grandes compétitions que sont l'Euro et le Mondial, et ce qui se fait de mieux en Espagne (et en Europe) en affrontant le en , l'ancien Lillois peut enfin se frotter à l'une des grosses écuries de la . Remarqué pour son très bon début de saison, qui coïncide avec le bon départ de Valence dans son ensemble, et plus particulièrement pour sa performance face au , à qui le club ibérique a tenu la dragée haute (match nul 2-2), Adil Rami va avoir l'occasion de renforcer dans son choix. Pour celui qui veut se mesurer aux meilleurs attaquants du monde, et qui s'est plutôt bien sorti du défi lancé par et les Catalans, les et autres ou arrivent à point nommé. Car lors de la 1ère journée, même si Genk a obtenu le match nul contre Valence, Rami n'a pas eu droit à un vrai affrontement de niveau C1. Ce mercredi, ce sera bien le cas.

Les autres matchs de la soirée n'ont rien de bien attirant. Dans le groupe de Valence et Chelsea justement, le groupe E, le accueille Genk avec le statut de favori légitime. Bien que battus par les Londoniens d'entrée (2-0), les Allemands semblent un cran au-dessus des Belges, et doivent absolument prendre des points à la maison avant la double confrontation face à Valence qui devrait décider du futur 2ème du groupe, derrière les Blues.

Groupe F


Les Londoniens peuvent-ils être inquiétés ?
et ses hommes, qui reçoivent l' Le Pirée, doivent assurément l'emporter. Auteurs d'un bon nul sur le terrain de Dortmund lors de la première journée, et enfin lancés dans le championnat anglais, les Gunners accueillent des Grecs qui ont déjà perdu chez eux contre l'OM, et font figure de moins bonne formation de la poule. Pour cette rencontre, l'Alsacien sera notamment privé de et , mais dispose d'un effectif assez large pour combler ce manque. Si ne bat pas l'Olympiakos, on ne saura plus quoi penser...

Groupe G


Le Shakhtar à la relance, Porto pour s'échapper.
Les Ukrainiens du , battus d'entrée par Porto, accueillent ce mercredi l'APOEL Nicosie, surprenant vainqueur du lors de la première journée. Malgré tout, les quarts de finaliste de la saison dernière feront figure de favoris sur leur pelouse, face à des Chypriotes qui devraient avoir du mal à créer la surprise deux fois de suite. Pour Porto, le déplacement en Russie ne sera pas une mince affaire. Développant toujours leur jeu léché, les Dragons leaders du championnat portugais affrontent les premiers du championnat russe, qui ont à coeur de rattraper les points perdus à Nicosie il y a deux semaines. Une affiche qui paraît bien plus équilibrée que l'autre du groupe.

Groupe H


Voilà les journées que l'on n'attendait pas !
Alors que l'énorme choc entre l'AC Milan et le FC Barcelone s'est déroulé dès la première journée, tous les prochains rendez-vous jusqu'au match retour n'ont quasiment aucun intérêt. Car a priori, le BATE Borisov et le Viktoria Plzen ne devraient pas prendre le moindre point face aux ogres. Ce mercredi, les Milanais seront évidemment largement favoris de leur rencontre face à Plzen, alors que le BATE n'a pas réellement de motifs d'espoirs à l'heure de recevoir un Barça qui vient de battre l'Atlético de Madrid 5-0 en Liga. On a beau se dire qu'en football, on n'est jamais à l'abri d'une surprise, une défaillance de l'AC Milan ou des Catalans serait carrément un cataclysme.
Article précédent Tottenham : une offre m... Article suivant Chelsea : Villas-Boas r...