Rémy, l'OM des Bleus

Titularisé par avec à la pointe de l'attaque de l'équipe de France face à l'Albanie (3-0), Le Marseillais a rendu sa meilleure copie avec les Bleus avec un but et une passe décisive.
Loïc Rémy

Et dire que la plupart des observateurs s'inquiétaient de l'absence de , blessé et meilleur buteur de l'équipe de France des éliminatoire de l'. Le sélectionneur national Laurent Blanc a quelque peu bousculé ses habitudes en décidant d'aligner un audacieux 4-4-2 avec deux attaquants donc, le Lyonnais Bafetimbi Gomis, en pleine bourre en ce début de saison, et le Marseillais Loïc Rémy. Et bien lui en a pris puisque les deux hommes se sont distingués face à l'Albanie, surtout le deuxième cité.

Très remuant, Loïc Rémy n'a cessé de poser des problèmes à l'arrière-garde albanaise, incapable de le contenir. Auteur d'appels vifs sur le côté droit, le Marseillais est le grand artisan de l'ouverture du score pour les Bleus. sur une balle en profondeur, il se joue de son vis-à-vis et adresse un centre parfait à au second poteau qui n'a plus qu'à convertir l'offrande (11e). Sur le second but, il profite d'un excellent travail d'un altruiste et, opportuniste, il la joue solo en trompant le portier albanais d'une frappe vicieuse (38e).

Titulaire contre la Bosnie?



En seconde période, la modification du système tactique, passant du 4-4-2 originel au 4-3-3 ne changeait rien à la prestation de Rémy, ce dernier utilisant sa vitesse à merveille pour poser des soucis aux coéquipiers de . A l'issue de la rencontre, le Marseillais pouvait savourer, tant collectivement qu'à titre personnel: "Personnellement, je me sens bien mais je reste au service du collectif. Je devais saisir l’opportunité que j’avais de jouer en l’absence de Karim (Benzema, ndlr) pour marquer des points." Celui qui "a sa carte à jouer" a indéniablement marqué des points auprès du sélectionneur national.

Postulant à une place de titulaire face à la Bosnie, Loïc Rémy pourrait même être aligné seul en pointe si Laurent Blanc décidait de revenir à un plus traditionnel 4-2-3-1. Seul élément de l'OM à surnager dans le marasme que connaît le champion de France 2010, le joueur formé à l'OL fait petit à petit son nid en sélection. De bon augure également pour qui cherche actuellement "l'OM" de la situation...
Article précédent OM : Deschamps et les p... Article suivant La maison marseillaise ...