Anelka, Nenê, Neymar... mais où s'arrêtera Makhachkala ?

Après avoir notamment réussi à obtenir le transfert de pendant le dernier mercato, les dirigeants de l'Anzhi Makhachkala vont forcément remettre le couvert pendant le prochain marché des transferts estival.

Nicolas Anelka

La gourmandise de . Le nouvel entraîneur du club russe est visiblement prêt à continuer sa mission le plus longtemps possible sur le banc de touche. Le technicien brésilien est convaincu que de nombreuses superstars vont rejoindre son écurie dans quelques mois. "C'est un signe fantastique d'avoir recruté Samuel. Cela permettra d'ouvrir des portes à d'autres joueurs qui ne connaissaient pas l'Anzhi. En général les footballeurs préfèrent signer à Barcelone, à ou au mais nous travaillons pour rivaliser avec eux très prochainement. De nombreux footballeurs m'ont contacté pour venir à Makhachkala", avait-il confié à la fin du mois de septembre par le biais du site du quotidien As.

Au cours d'un entretien diffusé sur la chaîne Canal+, le latéral gauche a laissé entendre qu'il a déjà établi sa liste de Noël qui est évidemment destinée au président richissime Suleyman Kerimov. En clair, Roberto Carlos espère que des footballeurs comme (), (Paris Saint-Germain), () ou encore () vont venir renforcer l'effectif. En ce qui concerne son jeune compatriote auriverde, l'homme à la frappe surpuissante avait quand même reconnu récemment que la partie était loin d'être gagnée. "Je lui ai parlé, oui. Le problème c'est que nous ne pouvons pas lutter à armes égales avec le Real, le Barça ou l'Inter. Ils ont un empire et nous venons juste de commencer à construire quelque chose", avait-il raconté.

Gagner ses lettres de noblesse en Russie


Lors du mois de janvier, on peut clairement s'attendre à ce que des footballeurs russes de premier plan débarquent à l'Anzhi Makhachkala... mais pas un des joueurs cités ci-dessus. En effet, l'équipe russe occupe seulement la 8e place du classement (41 points) et ne disputera sûrement pas de compétition européenne la saison prochaine. Pour sa première sur le banc contre le Lokomotiv Moscou le 2 octobre dernier, Roberto Carlos n'a pas réussi à relancer ses coéquipiers qui ont chuté à domicile (0-1). Le chemin est encore long pour le club du Daguestan afin de tutoyer les sommets européens.
Article précédent Chelsea : un exil russe... Article suivant Villas-Boas tient à gar...