Alain Traoré, le grand départ n'est pas encore prévu !

a réussi un bon début de saison avec l'AJ . Le milieu offensif a franchi un cap avec l'équipe bourguignonne qui occupe logiquement la neuvième place en (12 points sur 27) et il a bien l'intention de poursuivre son ascension.

Alain Traoré

Un changement de philosophie salvateur. De toute évidence, Alain Traoré a profité du changement d'entraîneur au sein du club icaunais. En effet, l'international burkinabé considère que le remplacement de , qui a rejoint l'AS -Lorraine, par lui a permis de se relancer. "L'arrivée du nouveau coach, c'est un nouveau départ pour moi. Et pour tout le monde. J'ai voulu saisir ma chance et ça m'a facilité les choses. Après, quand tes coéquipiers te disent qu'ils ont confiance en toi, quand le coach te répète que tu as des qualités, ce n'est plus pareil...", a expliqué le footballeur qui a prolongé son contrat jusqu'en juin 2015 pendant une interview publiée sur le site de France Football.

A 23 ans Alain Traoré estime qu'il a encore beaucoup de choses à prouver même s'il est en pleine forme actuellement (6 buts marqués et 1 passe décisive en Ligue 1 cette saison). "Dans le jeu, dans tout ce que je fais, je dégage beaucoup plus de sérénité. Ça se voit dans les moments difficiles, j'arrive à aider mon équipe. Je prends mes responsabilités sur le terrain mais être un leader dans les vestiaires, ce n'est pas mon point fort", a reconnu le gaucher auxerrois. Par ailleurs, le natif de -Dioulasso a souligné qu'il adore jouer au poste de milieu offensif. "Je préfère créer, organiser, chercher le décalage, jouer dans les intervalles, mais là, depuis le début de saison, j'ai progressé dans la finition. Mais le plus important pour moi c'est de continuer de donner des bons ballons à mes partenaires, d'aller vers l'avant...", a-t-il analysé.

Alain Traoré garde la tête froide


Même si de nombreux clubs français et étrangers se penchent désormais sérieusement sur son cas en vue du mercato estival 2012, Alain Traoré essaie de garder les pieds sur terre. "J'ai eu la chance d'être formé à l'AJA, je joue en Ligue 1, j'arrive à être décisif, à faire de bons matches... Et ce n'est que le début. Je suis encore jeune et je me dis que j'aurais peut-être encore une chance de rejoindre un grand club. Je vais bosser comme je le fais depuis trois saisons, et si j'arrive à confirmer..." On ne peut que lui donner raison sur ce point. S'il continue sur sa lancée, le footballeur de l'AJA ne tardera pas à rejoindre un très grand club français ou européen. Histoire de prouver qu'il est un joueur à part sur la planète du ballon rond !
Article précédent Lille : Pedretti voit A... Article suivant Auxerre : Sorin et le c...