Gameiro et le PSG à la fête

Le Paris Saint-Germain s'est imposé sur le terrain d' (1-3), ce dimanche, en match décalé de la dixième journée de L1. Un succès mérité pour le Paris Saint-Germain, qui a dominé les débats en Corse. Gameiro s'est payé le luxe d'inscrire un triplé, prenant seul les commandes du classement des buteurs alors que le , solide leader, reprend trois points d'avance sur ses poursuivants.



Paris ne faiblit pas. Le club de la capitale a repris sa marche en avant après la trêve internationale. Les joueurs d' ont néanmoins attendu un peu plus d'une mi-temps pour prendre réellement la mesure d'une valeureuse mais trop limitée équipe d'Ajaccio. Les Parisiens s'imaginaient pourtant s'offrir une petite promenade de santé sur l'Ile de Beauté après avoir ouvert rapidement le score, Gameiro reprenant parfaitement une déviation d'Armand sur un corner (troisième, 0-1). C'était sans compter sur l'ACA, qui bousculait les Parisiens après avoir échappé de peu à la correctionnelle (huitième, treizième). Medjani profitait ainsi d'une défense apathique pour remettre les deux formations à égalité peu avant la demi-heure de jeu (28e, 1-1).

Loin d'être serein derrière dans la foulée de cette égalisation, notamment à la récupération avec un Sissoko à la rue sur chaque accélération adverse, le PSG s'en remettait à son dernier rempart pour éc'urer le promu. Sirigu se montrait ainsi impeccable après la pause (46e, 69e, ), et pouvait remercier , qui sauvait sur sa ligne une tête de Socrier (33e). Sans Ménez ni Lugano, suspendus, mais avec Sakho, très solide pour son retour en défense centrale, le PSG mettait enfin un coup d'accélérateur au retour des vestiaires.

Gameiro voit triple


Fringuant lors de ses dernières sorties, Pastore, très libre dans son rôle de meneur de jeu axial, n'avait pas le même rayonnement. Mais ses quelques éclairs de génie mettaient en souffrance la défense corse, comme sur ces services pour Chantôme (24e) ou Gameiro (34e), ou sur ce lob, bien arrêté par Ochoa (46e). Non, cette fois-ci, ce n'est pas Pastore qui s'est mué en héros, mais bien . Le buteur a mis à l'abri son équipe en inscrivant deux nouveaux buts coup sur coup. L'ancien joueur de Lorient profitait d'un cafouillage de la défense corse pour redonner l'avantage aux siens (50e, 1-2), avant de profiter d'un caviar de Chantôme, qui évitait la sortie d'Ochoa pour le servir sur un plateau (53e, 1-3).

Le 2ème triplé de sa carrière, après celui inscrit contre l'an passé, permet à Gameiro de prendre seul la tête du classement des buteurs avec huit réalisations, devant Gomis et Giroud. Une après-midi parfaite pour le PSG, qui a pu faire tourner son effectif en pliant cette rencontre avant l'heure de jeu. Solide leader, le club de la capitale a repris trois points d'avance sur Lyon et Montpellier avec cette victoire et ce neuvième match sans défaite en championnat. De quoi envisager sereinement les prochaines échéances.
Article précédent Match Ajaccio - PSG en ... Article suivant PSG : Gameiro veut atte...