Anfield, nouvelle résidence principale de Villa ?

Connaissant actuellement un petit coup de moins bien au avec notamment qui vampirise le but adverse, l'avant-centre des Asturies n'en reste pas moins un buteur hors pair courtisé par les plus grands d'Europe, dont et .

David Villa

"Le but, c'est avant tout de la chance : un jour du l'envoies en corner, un autre tu le mets dans la lucarne à Wembley." Cette phrase de David Villa dans les colonnes du quotidien espagnol El Pais illustre parfaitement la forme actuelle du goleador du . Auteur d'une première saison très solide avec 25 buts toutes compétitions confondues dont 18 en , "El Guaje" connaît un léger coup de mou du côté du Nou Camp. Repositionné sur un côté par qui préfère aligner Messi - les statistiques de la "Pulga" lui donnent pour le moment raison - en pointe, l'ancien joueur du CF n'a fait trembler les filets qu'à sept reprises depuis le début de l'exercice 2011/2012, avec seulement trois petits buts en Liga.

S'il s'estime "plus complet" depuis son passage du club Ché aux Blaugrana, Villa a du mal à retrouver toutes ses sensations dans la zone de vérité même s'il se crée et crée encore pas mal d'occasions, comme ce fut le cas contre Bilbao (2-2) lors de son entrée ou mercredi soir en face à l'Hospitalet (0-1). Mais la réussite semble fuir celui qui a inscrit 25 buts en moyenne au minimum, club et sélection inclus, depuis maintenant six ans, ce qui fait de lui l'un des buteurs les plus prolifiques et les plus réguliers au monde, n'en déplaise à ceux qui le critiquent actuellement pour son manque d'efficacité.

Aussi, "El Guaje" garde une cote énorme sur le Vieux Continent et il n'est pas rare de voir de gros clubs étrangers lui faire les yeux doux pour tenter de l'attirer dans leurs filets. Après , en vain, ou encore Chelsea qui a récemment remis le couvert (En savoir plus), c'est au tour de Liverpool de vouloir tenter sa chance, selon les informations du Daily Mail. Déçus par le rendement médiocre d', recruté l'hiver dernier pour la modique somme de 41 millions d'euros, les Reds souhaiteraient se payer les services d'un buteur de classe mondiale pour l'associer au "Pistolero" et permettre ainsi de retrouver au plus vite les cimes de la . Mais dans un effectif où les attaquants ne sont pas pléthore, il serait très étonnant de voir Josep Guardiola laisser filer l'un de ses joyaux aussi facilement...
Article précédent Chelsea va-t-il déplume... Article suivant EdF : Rémy, Cabaye et M...