Les nerfs de Cristiano Ronaldo lâchent en sélection !

Le Portugal joue une partie de sa qualification ce vendredi soir face à une équipe de Bosnie qu'il connaît bien pour l'avoir éliminé lors des barrages du Mondial 2010. Un match sous haute tension avec des supporters bosniens qui ont déjà trouvé leur "cible" : .

Cristiano Ronaldo

"Messi, Messi, Messi". Quand Cristiano Ronaldo débarque en Bosnie, les supporters savent recevoir! Seulement deuxième de son groupe, le Portugal est contraint de passer par la case barrages pour espérer valider son billet pour le prochain Euro qui se tiendra en et en Pologne. Bien entendu, la Selecçao attendra des exploits de sa vedette Cristiano Ronaldo pour forcer la décision, lui qui cartonne comme jamais avec le depuis le début de la saison.

Mais celui qui a passé la barre mythique des 100 buts avec la "Maison Blanche" ne connaît pas la même réussite en sélection lusitanienne. La faute à une pression trop grande sur ses épaules, et à un "traitement de faveur" des supporters adverses des plus désagréables, même si cela n'explique pas son rendement moyen. Aussi, les supporters bosniens, réputés taquins, n'ont pas cessé de pousser "CR7" dans ses limites, d'abord avec des chants à la gloire de lors de son arrivée à l'aéroport, puis en le gênant durant l'entraînement avec un laser.

Ce qui a logiquement exaspéré le joueur le plus cher de l'histoire. Mais, à la bêtise, Ronaldo a également répondu par la bêtise en faisant un doigt d'honneur à l'égard des petits malins qui le pointaient avec le laser, comme nous l'indique le quotidien ibérique Marca. Une atmosphère très houleuse donc pour un des matches les plus importants de la sélection portugaise depuis bien longtemps. Et cela ne devrait pas s'arrêter là, Ronaldo risquant d'être copieusement sifflé durant toute la rencontre. A lui de se montrer plus intelligent et de ne pas céder une nouvelle fois aux provocations gratuites. Mais Ronaldo, à l'égo aussi surdimensionné que son talent, devra faire preuve d'un contrôle de soi pour espérer éviter le traquenard bosnien. Et ça, c'est encore loin d'être gagné...

La photo en question (Crédit photo : El Mundo Deportivo)

Cristiano Ronaldo
Article précédent Real Madrid : Altintop ... Article suivant Real Madrid : Khedira v...