Paris relance la machine

Le Paris Saint-Germain a renoué avec la victoire en prenant l'ascendant sur l'AJ (3-2), ce dimanche, lors de la 16e journée de . Vaincus lors de leurs trois dernières sorties, les joueurs de la capitale ont montré plus d'envie, à l'image des buts de Jallet (53e) et Ménez (76e), malgré une période de flottement suite à l'égalisation de Oliech (59e). a parachevé le succès des siens sur penalty (80e). Le Paris Saint-Germain reste 2ème à trois points de .

Jérémy Ménez

Ce bon résultat ne changera peut-être rien pour Kombouaré. Mais le technicien parisien peut se montrer satisfait de la prestation de sa formation ce dimanche contre l'AJA. Après quatre matchs sans succès toutes compétitions confondues, et une semaine après la claque subie à (3-0), le s'est rassuré contre l'AJ Auxerre (3-2). Un succès mérité, même si le club de la capitale n'est pas encore totalement guéri, comme en atteste sa première mi-temps, et sa réaction après chaque but encaissé. Malgré une réelle envie de bien faire et une volonté de se porter vers l'avant, les joueurs offensifs du PSG ne parvenaient pas à faire la différence, alors que sa défense n'avait pas vraiment grand chose à se mettre sous la dent au cours des 45 premières minutes.

Les joueurs de la capitale accéléraient dès le retour des vestiaires. Pastore, sifflé lors de la présentation des équipes par le public du , gâchait une belle occasion en tirant sur Sorin (46e), puis Nenê, oublié par la défense, trouvait le poteau du dernier rempart icaunais (48e). Le PSG finissait par trouver la faille au terme d'une jolie action collective. Sur un centre dévié de Nenê, Gameiro remisait de la tête en retrait. Pastore laissait le ballon à Ménez, qui glissait dans l'intervalle à Jallet pour l'ouverture du score (53e, 1-0). Mais alors qu'on imaginait le PSG poursuivre sur sa lancée, il retombait dans ses travers. Oliech avait tout le loisir de frapper par deux fois en plein coeur d'une défense parisienne - pourtant privée de Lugano - apathique, et de remettre les deux équipes à égalité (1-1, 60e).

Ménez pour le 2000e but du PSG


Assommé, le PSG avait du mal à se remettre de cette égalisation et ne parvenait plus à faire la différence en attaque. Ménez allait finalement débloquer la situation en reprenant au 2ème poteau un centre parfait de Nenê (76e, 2-1). Le 2000e but du Paris Saint-Germain en Ligue 1 faisait sauter de joie Nasser Al-Khelaifi, présent dans les travées du Parc associé à . Les dirigeants parisiens conservaient leur sourire quand, moins de cinq minutes tard, une faute dans la surface sur Nenê offrait à Paris la possibilité de faire le trou. Le Brésilien ne se faisait pas prier pour asseoir le succès des siens (3-1, 81e). Et si la frappe supersonique de Dudka sur coup franc faisait se taire le Parc (3-2, 87e), le club de la capitale tenait bon pour décrocher ce bon résultat.

Malgré un Pastore encore un fois décevant, le PSG a assuré l'essentiel en stoppant son improbable série de quatre matchs sans succès, mais reste encore convalescent malgré sa deuxième place, à trois points de Montpellier. Il en faudra bien plus dans les semaines à venir, notamment au niveau du jeu et de la volonté, pour confirmer ce succès. En attendant, Kombouaré est toujours en sursis sur le banc parisien...
Article précédent PSG : un nouveau postul... Article suivant PSG : un démenti pour R...