Barça ou Real, le dilemme éternel de Neymar

A priori, devrait rester à jusqu'à la 2014 qui se déroulera au . Ensuite, l'attaquant auriverde devrait prendre la direction de l'Europe s'il continue à progresser sans cesse.
Neymar
Le souhait de son père. Depuis le début de sa carrière, Neymar suit attentivement les conseils de son géniteur. Il est vrai qu'à 19 ans, le goleador manque encore de maturité afin de gérer au mieux ses intérêts. Durant le mois de novembre, le natif de Mogi das Cruzes a donc accepté sans broncher de signer un nouveau contrat à Santos jusqu'en juin 2014. "Je suis heureux de représenter Santos. Je ne peux que remercier Dieu d'avoir mis des gens merveilleux sur le chemin de ma vie", avait-il confié par le biais de la presse brésilienne.

Pour sa part, le père de Neymar avait souligné que son fils a tout intérêt à rester le plus longtemps possible au sein de son club formateur afin de devenir une superstar incontournable aux yeux des supporters. "Neymar voulait rester. En 2014, il aura 22 ans. Il est le coeur de notre famille. Le football brésilien est en mesure de fournir une structure de qualité qui lui permettra de progresser jusqu'au ", avait-il indiqué. Malgré tout cela, Neymar a quand même répété au cours d'une interview relayée sur le site du média El Mundo Deportivo qu'il "rêve" toujours de "jouer en Allemagne, en Italie, en Angleterre ou en Espagne" dans quelques années.

Neymar tergiverse toujours


Le choix semble vraiment cornélien pour lui entre le et le qui sont des cadors de mais aussi d'Europe. "Barcelone est une grande équipe, la meilleure dans le monde aujourd'hui. C'est difficile de parler simplement d'un joueur. Ils savent tous jouer au ballon. , Iniesta et Messi sont des joueurs importants (...) Qui ne voudrait pas jouer là-bas ou au Real Madrid ? C'est le rêve de tout joueur", a-t-il indiqué. Il est donc toujours aussi difficile de dire laquelle de ces deux écuries européennes aura le bonheur de pouvoir s'appuyer sur Neymar dans le futur.
Article précédent Entraîneur de l'année :... Article suivant Barça : Montoya tout pr...