Les cinq recrues les plus rentables de Ligue 1

L'été dernier, les 20 clubs de ont choisi de miser sur des joueurs à des prix différents. Nous avons essayé d'identifier les éléments qui ont apporté beaucoup à leurs nouvelles écuries... sans plomber les finances.

Salvatore Sirigu, Vitorino Hilton et Benoît Pedretti

1er : (24 ans, gardien de but du )


Montant du transfert : environ 3,5 millions d'euros

Afin de remplacer le duo Coupet-Edel l'été dernier, les dirigeants du Paris Saint-Germain avaient choisi de miser sur (ex-) puis ensuite sur Salvatore Sirigu. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ancien portier de a frappé fort lors de cette première partie de saison. En effet, l'international italien a réussi à gagner sa place au sein du club de la capitale... et ensuite à conserver ce statut jusqu'à présent. A part son jeu aérien qui est encore perfectible, Salvatore Sirigu possède toutes les qualités requises pour devenir un grand dernier rempart (réflexes, prises de balle, vivacité, placement...).

2ème : (34 ans, défenseur central de )


Montant du transfert : gratuit

Après une saison 2010-2011 pénible à l'Olympique de , Vitorino Hilton a accepté de rejoindre le Montpellier-Hérault. Rapidement, le défenseur central a prouvé au sein de l'effectif du MHSC qu'il mérite amplement d'être un titulaire indiscutable. Son expérience et sa capacité à rassurer l'arrière-garde mise en place par ont permis au MHSC d'avoir une défense vraiment difficile à contourner. A 34 ans, le joueur brésilien savoure cette aventure au sein de l'écurie dirigée par d'autant plus que lui et ses coéquipiers sont en haut du classement depuis de très longs mois !

3ème : Benoît Pedretti (31 ans, milieu de terrain de Lille)


Montant du transfert : 2-3 millions d'euros

Quatre années et puis s'en va... Benoît Pedretti a choisi de quitter l'AJ l'été dernier afin de s'accorder une troisième chance au sein d'un grand club français après des expériences ultra-décevantes à l'Olympique de Marseille et l'Olympique Lyonnais. Chez les Dogues, le catalyseur a réussi à remplacer avec succès. Ses passes millimétrées et sa capacité à dynamiser le jeu de l'équipe entraînée par sur le plan offensif ont permis au de réussir un bon début de saison malgré l'élimination prématurée en . A 31 ans, Benoît Pedretti savoure cette aventure lilloise alléchante qui sera peut-être la dernière de sa carrière professionnelle.

4ème : (26 ans, milieu de terrain de Saint-Étienne)


Montant du transfert : 700.000 euros

En débarquant à Saint-Étienne après de nombreuses années passées au Steaua Bucarest, Banel Nicolita a pris un sacré risque. Mais dans le Forez, le milieu de terrain a réussi à gagner ses galons de titulaire au fil des semaines. A défaut d'être un joueur ultra-spectaculaire, l'international roumain a réussi à se faire adopter rapidement par les supporters de l'ASSE. Le joueur âgé de 26 ans est un infatigable travailleur mais également un bon distributeur de ballons pour des attaquants comme ou encore . Comme si cela ne suffisait pas, le salaire de Banel Nicolita (estimé à environ 30.000 par mois) ne plombe pas les finances du club. Les dirigeants stéphanois peuvent se frotter les mains d'avoir tenté un tel pari avec un footballeur méconnu en France !

5ème : (26 ans, milieu de terrain de l'OM)


Montant du transfert : gratuit

Après avoir mis du temps à prendre ses marques au sein de l'effectif de l'Olympique de Marseille, Morgan Amalfitano finit clairement l'année 2011 en boulet de canon ! L'ancien joueur du a trouvé la bonne cadence afin de devenir un maillon fort au sein du club provençal. Certains supporters phocéens doutaient clairement de sa capacité à évoluer au sein d'une écurie où les exigences de résultats et de performances individuelles sont bien plus grandes que chez les Merlus. Mais Morgan Amalfitano a prouvé doucement mais sûrement qu'il a franchi un cap grâce aux conseils avisés de qui a toujours cru en lui.
Article précédent OM : des discussions po... Article suivant Les cinq recrues les pl...