Bilan à la mi-saison de la Serie A

Cette première partie de la aura été riche en enseignements avec le renouveau d'une Vieille Dame plus en forme que jamais qui tient la dragée haute au tenant du titre le tandis que l' est le trouble-fête de la phase aller. L'Inter, parti de très loin, se refait la cerise quand la Roma et le Napoli connaissent quelques à-coups. Le bilan !

Andrea Pirlo

La Juve de retour aux affaires !


Après une année triste à bien des égards avec des résultats indignes, la semble retrouver son lustre d'antan. Mais pour ce faire, les Bianconeri ont mis les petits plats dans les grands en sortant les liasses pour recruter à grands coups de millions ! Ainsi, outre qui a remplacé "Gigi" Delneri, la formation piémontaise a enregistré les signatures d'Elia, , Giaccherini, Vucinic, Vidal, Lichtsteiner, Pazienza ou encore d', véritable bonne pioche. Ce dernier fait d'ailleurs la pluie et le beau temps depuis le début de la saison, ce qui explique également les bons résultats de la Juve, seule formation des grands championnats européens invaincue. Intransigeant à domicile dans son nouvel écrin du Juventus Stadium avec 6 victoires et 2 nuls, Turin se débrouille pas mal à l'extérieur avec 3 victoires et 5 nuls. Un joli bilan qui permet à la Juve de finir la première partie de saison en tête de la Serie A, a égalité avec le Milan AC !

Après un début de saison compliqué avec des défaites à (3-1) et contre la Juve (2-0), et des nuls contre la Lazio (2-2) et l'Udinese (1-1), les Rossoneri ont remporté neuf victoires pour deux nuls, avec un de retour en grande forme, en témoignent ses 11 buts en 13 matches. Un rythme de champion donc pour des Milanais pourtant embêtés par les blessures avec notamment celles de Nesta, Mexès ou encore de Cassano, out pour une bonne partie de la saison à la suite des problèmes de coeur. D'autant plus que derrière les Lombards, ça pousse ! En effet, l'Udinese se révèle être la petite surprise du chef de l'autre côté des Alpes. Grâce à un "Toto" , 10 buts, toujours aussi performant malgré ses 33 ans affichés au compteur, le club du Frioul se met à rêver de podium et pourquoi pas de Scudetto si les choses continuaient à se présenter aussi bien, surtout que la bande de peut se targuer d'un bilan démentiel à domicile avec 7 victoires et 1 nul en 8 rencontres.

La Lazio à l'affût, l'Inter revient des enfers


Autre équipe à réussir un bon début de saison, la d'. Il faut dire que les Biancocelesti ont recruté malin avec la signature d'un "vétéran" en la personne de . Laissé libre par le , l'international allemand marche sur l'eau depuis le début de saison, sortant souvent l'équipe azzurra de bien mauvais pas grâce à des coups de tête bien sentis. Avec déjà 8 caramels à son actif, le joueur de 33 ans tient l'équipe à bout de bras en compagnie d'un , certes beaucoup moins buteur, mais terriblement bon passeur. Le Français a élargi sa palette et se montre désormais plus complet avec la Lazio. Suffisant pour accrocher le podium ?

Quant à l', son retour dans le top 5 de la Serie A tiendrait presque du miracle. Avec un Gasperini tentant en vain de changer la disposition tactique avec un 3-5-2 bien trop ambitieux et innovant pour les vieux briscards interistes, le club lombard a littéralement sombré, allant jusqu'à pointé au 17e rang à la fin octobre après une défaite à domicile contre la Juve (1-2). Mais et ses méthodes à "Papa" est arrivé, remettant au goût du jour le bon vieux 4-4-2 des familles qui avait si bien fonctionné auparavant. Depuis, l'Inter s'est refait une santé en enchainant 4 victoires consécutives pour pointer au 5e rang.

La Roma part de trop loin, Naples a du mal à tout gérer


Si le Napoli avait ébloui tout l'Italie la saison passée pour son audace, c'est encore - à moitié - le cas cette saison. Incroyable de volonté en , ce qui lui a permis de finir deuxième du groupe de la mort, excusez du peu, Naples connaît un peu plus de difficulté en championnat, la C1 pompant beaucoup d'énergie. Avec un effectif toujours aussi limité, notamment sur le banc de touche malgré l'arrivée d'un joueur comme Pandev, les Partenopei feraient bien de se renforcer durant le mercato hivernal pour tenir la cadence.

Autre équipe - logiquement - prometteuse mais décevante, l'AS Rome. Avec l'arrivée de , la volonté d'évoluer avec une nouvelle philosophie de jeu et la signature de nombreux éléments tels qu', Pjanic, Kjaer, Gago ou encore Lamela, la Louve a forcément connu pas mal d'accrocs durant cette première partie de saison, le temps que l'alchimie prenne entre toutes les nouvelles têtes. Mais les résultats récents contre Naples (1-3) et (0-2) montrent que la mayonnaise commence à prendre. A confirmer lors des six prochains moins.

Le joueur de la mi-saison : Germain Denis


On a eu le nez creux de vous faire un article sur Germain Denis voici un mois (voir par ailleurs). Prêté à l' par l'Udinese, l'Argentin fait feu de tout bois depuis le début de la saison avec pas moins de 12 buts en 16 matches. Si l'Atalanta n'avait pas eu ses 6 points de retard en étant mouillée dans une sombre affaire de corruption, elle pourrait occuper la cinquième position ! Et ce, grâce à son goleador Denis !
Article précédent Fiorentina : un oeil su... Article suivant Genoa : Gilardino a réu...