Un Real Madrid renversant

Mené de deux buts sur son terrain à la pause, le Real a inversé la tendance pour finalement battre (3-2), ce mardi, lors des huitièmes de finale aller de la . Furieux après la 1ère mi-temps, Mourinho pourra se montrer satisfait du sursaut d'orgueil de sa formation, à l'image de Benzema, auteur d'une entrée remarquée et d'un but.

Santiago-Bernabéu a retrouvé un aux deux visages pour la première rencontre en 2012. Menés à la mi-temps après 45 premières minutes indigestes et décevantes par une équipe de Malaga très réaliste, les Madrilènes ont fait sortir de ses gonds dès leur première sortie de l'année. Deux corners de Cazorla, repris de la tête par Sanchez (neuvième, 0-1) et Demichelis, qui profitait d'une sortie totalement ratée de Casillas (29e, 0-2), permettaient à Malaga de compter deux buts d'avance à la pause contre un Real décevant. Incapables de faire la différence en attaque, et consorts rendaient furieux Mourinho, qui rentrait aux vestiaires quelques minutes avant que l'arbitre ne siffle la mi-temps.

Le technicien madrilène décidait de faire ses trois changements à la pause. , décevant (l'occasion pour le Paris Saint-Germain de le récupérer '), Callejon et Arbeloa étaient remplacés par Khedira, Ôzil et Benzema. Des choix résolument offensifs, avec le passage à un système avec deux attaquants, Benzema retrouvant alors Higuain sur le terrain. Mais un coaching payant. Khedira réduisait la marque après une belle percée, consécutive à un excellent travail de ' Benzema sur l'aile droite (67e, 1-2). Deux minutes plus tard, Higuain profitait d'une mauvaise passe en retrait de Sanchez pour éliminer le portier de Malaga et remettre les deux formations à égalité (2-2, 69e). Malaga était emporté par une vague blanche et ne répondait plus.

Les Madrilènes gagnaient tous les duels et ne laissaient pas leur adversaire respirer. Auteur d'une excellente entrée, Benzema allait concrétiser la domination des siens. L'international tricolore profitait d'une subtile déviation en profondeur d'Higuain pour inscrire le 3ème but madrilène (3-2, 77e). De quoi redonner le sourire à Mourinho, plus occupé jusqu'alors à contester toutes les décisions de l'arbitre allant contre sa formation... Benzema ratait même des occasions d'aggraver la marque (81e, 85e). Tenant du titre, le Real Madrid n'est pas passé loin de la correctionnel avant de se réveiller. Il faudra néanmoins que les Madrilènes évitent de se donner autant de frayeurs lors du match retour, mercredi prochain. Histoire de nous offrir un nouveau Clasico en quarts de finale : si le Real et le venaient à remporter leur 8e de finale, les deux rivaux du football ibérique se retrouveraient au prochain tour de la Coupe du Roi...
Article précédent Match Real Madrid - Mal... Article suivant Le PSG voudrait frapper...