Aulas se mord toujours les doigts d'avoir laissé filer Rémy !

n'a pas la mémoire courte. A quelques heures du choc de la 22e journée entre l'Olympique de et L'Olympique Lyonnais au Vélodrome, le président rhodanien n'a toujours pas digéré le départ de , alors que ce dernier était l'un des fleurons du centre de formation des septuples champions de France.

Jean-Michel Aulas

Il est rare de voir Jean-Michel Aulas nourrir des regrets lorsqu'il s'agit de parler de la vente d'un de ses anciens joueurs, aussi bons soient-ils. Que ce soit Mickaël Essien, ou plus récemment et , tous partis pour une somme rondelette vers des grandes écuries européennes, l'omnipotent président des Gones s'est toujours réjoui de la belle plus-value réalisée, permettant ainsi de renflouer les caisses mais aussi d'amortir des investissements plus douteux, comme les 22,5 millions d'euros mis sur la table pour . Et dimanche au Stade Vélodrome face à l'OM dans le choc de la 22e journée de , "JMA" croisera une nouvelle fois sur son chemin un de ces anciens poulains, Loïc Rémy en l'occurrence, avec un goût amer dans la bouche.

Car Loïc Rémy est certainement l'un des plus grands regrets du saint patron de l'OL. Il estimait même vendredi dans les colonnes du quotidien régional La Marseillaise que ce dernier faisait partie des meilleurs joueurs"que le centre de formation ait mis au point", ajoutant : "Il appartient avec et Karim Benzema à une grande génération. Malheureusement, on n'a pas pu le garder." La raison ? Aulas, mauvais perdant dans l'âme, rejette la faute à son agent, Frederic Guerra, qui gérait également à l'époque les intérêts de . "À l'époque, il était international. Il n'y avait qu'une place pour les deux joueurs sur le terrain et Loïc n'avait que peu de temps de jeu", rappelle ainsi le président Lyonnais. "Mais ils avaient surtout tous les deux le même agent et pour prolonger Sydney, cet agent nous a demandé de laisser partir Loïc. C'est le seul regret que j'ai. C'était l'un ou l'autre."

Beau prince "JMA", qui avait un droit de regard sur la prochaine destination de Rémy après son transfert à Nice pour 8 millions d'euros, ne s'est pas opposé à sa signature à l'OM. "Je rappelle que j'ai donné mon accord pour qu'il rejoigne l'OM. Je trouvais que pour lui c'était une chance et il a pris à Marseille une dimension supérieure. Loïc est aujourd'hui le meilleur atout de l'OM et c'est un actif non négligeable aussi." Deuxième meilleur buteur de la Ligue 1 avec 9 réalisations et auteur de 17 buts toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, Loïc Rémy, acheté 14 millions d'euros voici une saison et demie, a fait l'objet cette hiver d'une offre supérieure à 20 millions d'euros par , poliment refusée par . S'il sera privé de son "binôme" , très sévèrement suspendu par contre Nice en , Loïc Rémy ne se privera pas de se rappeler au bon souvenir d'un Jean-Michel Aulas qui n'a pas fini de nourrir d'éternels regrets...
Article précédent OM : Anigo n'a pas "de ... Article suivant FC Porto : Lucho déjà b...