Liverpool et Tottenham s'en contenteront

Pour la huitième fois cette année, a été accroché à la maison ce lundi soir. Les Reds ont été incapables de marquer contre (0-0), et ne parviennent toujours pas à revenir sur les places qualificatives pour la prochaine . Pour leur part, les Hotspurs gardent une avance confortable sur , mais s'éloignent du titre.

Anfield ne réussit manifestement pas aux Reds cette saison. Liverpool ne s'y est certes pas incliné une seule fois depuis le début de l'exercice, mais liverpool y a été tenu en échec pour la huitième fois en douze rencontres ce lundi soir. Devant leur public, les joueurs de n'ont pas été capables de se défaire des Spurs (0-0) en conclusion de la 24e journée du championnat anglais, et ne parviennent toujours pas à revenir sur les leaders. Dans leur objectif de terminer au minimum à la 4ème place du tableau afin d'accrocher une qualification pour la prochaine Ligue des champions, les Reds ont manqué une belle occasion devant leur public et stagnent à 4 points de Chelsea, l'actuel quatrième. Quant à Tottenham, ce match nul à Anfield est un résultat comptable plus qu'honorable, qui leur permet de reprendre sept points d'avance sur ces même Blues, et de continuer à croire à la Ligue des champions l'an prochain. Par contre, les hommes d' pointent dorénavant également à sept unités de City, le leader, et ont pratiquement dit adieu à leurs espoirs de titre.

Sans leur manager, mis en cause par la justice dans une affaire financière, et qui a manqué son vol vers l'Angleterre, les joueurs de Tottenham n'ont pas livré une prestation de grande facture. Privés de et Lennon, remplacés dans le onze par Kranjcar et Livermore, les Spurs ne se sont procurés que trop peu d'occasions franches, et ont semblé se contenter du point du match nul pendant une bonne partie de la seconde mi-temps. Les Reds, qui retrouvaient après de nombreux matchs de suspension, ont fait sans l'Uruguayen en début de partie, mais ont eux aussi été incapables de trouver la faille. L'entrée du "bad boy" n'y a rien fait, Suarez se faisant plus remarquer par ses mauvais gestes que par ses éclats de génie en attaque. Emmenés par un très bon Gerrard, les Reds ont systématiquement buté sur Friedel, notamment . On a vu bien meilleur match cette saison, d'un côté comme de l'autre.
Article précédent Suarez, le successeur d... Article suivant Suarez, un come-back qu...