Azpilicueta, la nouvelle droite caviar

Auteur depuis maintenant plusieurs semaines de matches pleins avec l'Olympique de , est devenu aux yeux de le titulaire indiscutable sur le flanc droit de la défense olympienne, au détriment de .

César Azpilicueta

Qu'il semble désormais loin le temps des incertitudes et des critiques concernant le cas César Azpilicueta, recruté la saison passée pour la coquette somme de 7 millions d'euros à l' Pampelune. Pisté par les cadors ibériques que sont le , le ou encore , l'international Espoirs était arrivé à l'OM avec une certaine cote mais ses premiers matches bien en deçà des attentes des observateurs, puis une rupture des ligaments croisés antérieurs du genou gauche avaient eu raison de lui pour la saison 2010/2011. On a connu mieux comme année d'adaptation.

Et avec l'arrivée d'un joueur d'expérience, Rod Fanni, bon nombre de gens croyaient qu'Azpilicueta allait s'inscrire cahin-caha comme un des bides du recrutement olympien, à l'image d'un . Sauf qu'"Azpi" s'est accroché, redoublant d'efforts aux entraînements et pouvant aussi compter sur la Rojita, sélection Espoirs espagnole, pour se refaire un moral tout neuf. Conséquence, le joueur originaire de Pampelune a déjà disputé 27 matches toutes compétitions confondues cette saison, rendant d'ailleurs d'excellentes copies durant le mois de janvier. "Je me suis senti bien. J'avais envie de jouer après dix jours de coupure", a-t-il expliqué sur le site de l'OM deux jours après le match de contre Bourg-Péronnas (3-1) où il a délivré une passe décisive pour . "On sortait d'une série de matches tous les trois jours et on a été contraint de s'arrêter. J'avais donc très envie de retrouver la compétition."

Et, à l'instar de l'OM, César Azpilicueta est monté petit à petit en puissance, au gré des bonnes performances de son équipe : "On a recommencé à gagner et on a tous grandi ensemble et on voit le résultat maintenant. On a tous vécu des mauvais moments cette saison et on a relevé la tête tous ensemble." S'il affirme "aimer aller vers l'avant et jouer offensivement même si défendre restera toujours (sa) priorité", le joueur de 22 ans est en train de prendre une nouvelle dimension défensivement également, s'affirmant comme l'un des indiscutables du onze de Didier Deschamps de par sa solidité. Ambitieux - "On joue les quatre compétitions et on veut aller au bout dans toutes les épreuves. C'est ce qu'on essaiera de faire en tout cas." -, "Azpi" est en passe de gagner son pari, en s'imposant sur son flanc droit et rendant la pareille aux dirigeants qui ont toujours cru en lui.
Article précédent OM : Anigo et l'absence... Article suivant OM : un autre Camerouna...