Arsenal canonise Tottenham !

Dans une rencontre improbable, s'est relancé dans la course à la qualification pour la après son éclatant succès contre (5-2) lors de la 26e journée du championnat anglais. Mal embarqués, les Canonniers des Gunners ont inversé la tendance grâce notamment à deux buts de (65e, 68e) tandis que Van Persie y est également allé de son petit but (43e).

Theo Walcott

Cinq ans qu'Arsenal n'avait pas disputé un derby en étant derrière Tottenham au tableau. Quinze ans qu'à Arsenal, avait toujours terminé devant les Spurs. Si, cette année, les Canonniers d'Arsenal devraient logiquement pointer derrière son éternel rival, le match proposé cet après-midi a prouvé que les pensionnaires de l'Emirates Stadium étaient encore capables de petits exploits lorsqu'ils étaient dos au mur.

Saha commence mal pour Arsenal'


Pourtant, Tottenham commençait la partie dans de biens meilleures dispositions et les joueurs de trouvaient la faille sur leur première offensive. Walker relançait à toutes enjambées et trouvait ; le Togolais lançait parfaitement , laissé seul par une défense à la rue et qui, avec l'aide de Vermaelen, trompait Szczesny (4ème, 0-1). Un duo rutilant puisque Saha, auteur de trois buts sous ses nouvelles couleurs, a profité à chaque fois d'un service d'Adebayor, auteur pour l'occasion de sa onzième passe décisive de la saison.

Arsenal, pas abattu pour un sou, sonnait la révolte notamment par l'intermédiaire d'un inspiré dans ses passes. Et les Gunners se voyait l'opportunité d'égaliser mais Van Persie, croisait trop sa tentative (14e). Le Batave, en verve, voyait quelques minutes plus tard sa seconde tentative, déviée par Kaboul, mourir dans le petit filet (21e). Arsenal poussait et sur le corner qui suivait, Rosicky voyait sa tête sauvée fantastiquement par le vétéran , 40 ans.

Walcott, la rédemption


Plus incisifs, les Gunners jouaient plus haut mais ne parvenaient pas à convertir leurs occasions et s'exposaient aux contre-attaques. Les Hotspurs étaient d'ailleurs à deux doigts de corser l'addition mais la frappe surpuissante de Walker flirtait avec le montant (24e). Mais force de vouloir revenir à la marque, Arsenal se faisait châtier une seconde fois sur penalty. s'extirpait de Gibbs et allait provoquer Szczesny qui touchait le Gallois irrégulièrement dans la surface. Emmanuel Adebayor ne se faisait pas prier pour transformer la sentence (33e, 0-2).

Arsenal n'en démordait pas et, après un premier poteau Van Persie, réduisait la marque de la tête grâce au Français (40e, 1-2). La physionomie match tournait en faveur d'Arsenal et Van Persie, malheureux jusque-là, profitait de la mauvaise relance de Modric pour envoyé un amour d'enroulé dans le petit filet de Friedel (43e, 2-2). Arsenal revenait des vestiaires avec les mêmes intentions et, après une 1ère occasion de Benayoun, reprenait l'avantage contre toute attente grâce à Rosicky sur un service de Sagna (48e, 3-2).

La fête se poursuivait avec un 4ème but pour les Gunners, l''uvre de Theo Walcott, en disgrâce depuis plusieurs rencontres (65e, 4-2). Le footballeur formé à , comme dans un rêve, profitait d'un magnifique ballon en profondeur pour enfoncer le clou (68e, 5-2). Tottenham buvait le calice jusqu'à la lie avec l'expulsion de (87e), symbole d'une formation qui a perdu pied au fil des minutes. Au tableau, les joueurs de Harry Redknapp perdent des plumes avec la victoire de Manchester à Norwich. C'est plutôt Arsenal qui réalise la bonne opération donc en restant au contact de . Enterrés vivant depuis quelques semaines, les Canonniers pourraient encore faire parler la poudre d'ici la fin de la saison...
Article précédent Arsenal : Van Persie di... Article suivant Tops du week-end : OL-P...