La saga anglaise continue pour Mourinho

Les médias espagnols et anglais restent en général convaincus que l'entraîneur du , , a des chances réelles de s'asseoir sur le banc d'un club anglais dès l'été prochain.

José Mourinho

Un séjour à Londres. A en croire les sites As et Marca, José Mourinho s'est rendu dans la ville de Londres hier. Le technicien portugais a profité de ce voyage éclair afin de rechercher une nouvelle maison. Lors de son passage à entre 2004 et 2007, le "Special One" habitait un appartement mais il a visiblement décidé de le revendre. L'entraîneur du Real Madrid trouverait que cet endroit n'est pas assez grand pour accueillir toute sa petite famille (lui, sa femme et ses deux enfants) mais aussi ses chiens. Selon la presse britannique, José Mourinho aurait trouvé son bonheur et cela pourrait précipiter son come-back outre-Manche. La liste des raisons qui pourraient l'inciter à quitter plus tôt que prévu la Casa Blanca est connue.

En plus d'être souvent ciblé par une partie des médias ibériques qui ne comprennent pas ses méthodes et/ou son travail au sein du club, le "Special One" serait aussi lassé par l'attitude de certains joueurs qui ne respecteraient pas convenablement ses consignes en dehors du terrain. Résultat, il pourrait revenir au sein d'une où il se sentait comme un poisson dans l'eau. Selon le quotidien As, trois clubs seraient susceptibles d'accueillir José Mourinho l'été prochain. Il s'agirait d', de Chelsea et de . Même si a été conforté par le board des Gunners, force est de constater que l'écurie anglaise ne gagnera sûrement pas un titre cette saison. Le club londonien qui court après un sacre depuis la 2005 a été corrigé par le en (4-0, 8e de finale aller) et se bat en Premier League pour conserver la quatrième place synonyme de qualification en C1.

Bis repetita à Chelsea ?


Si cet objectif n'est pas atteint, on peut penser que les décideurs londoniens pourraient changer de position au sujet du manager français. Du côté de Chelsea, la donne est différente. A contrario d'Arsène Wenger qui a fait ses preuves à Arsenal depuis 1996, a un statut assez "précaire" à Stamford Bridge. Débarqué l'été dernier du après avoir réussi un quadruplé avec l'écurie portugaise, le technicien a perdu une grande partie de son crédit chez les Blues. Le propriétaire russe pourrait le limoger s'il ne parvient pas à rétablir la barre en Ligue des champions après le couac à (revers 3-1, 8e de finale aller). En ce qui concerne Tottenham, le coach est loin d'être fragilisé puisque son équipe occupe la troisième place du classement en Premier League.

En revanche, les Spurs se demandent toujours si leur guide ne va pas accepter d'être le sélectionneur de l'équipe d'Angleterre pendant l'Euro en et en Pologne. Le peuple anglais réclame sa nomination mais pour l'heure, c'est l'intérimaire qui assure la relève de avec, au passage, un match amical à gérer contre les ce soir. A White Hart Lane, José Mourinho pourrait s'appuyer sur un effectif homogène et étoffé. Quelques retouches estivales pourraient clairement permettre aux Londoniens de concurrencer les deux Manchester, City et United, pour le titre de champion la saison prochaine. Récemment encore, José Mourinho avait assuré qu'il continuera l'aventure au Real Madrid jusqu'en 2014 afin de triompher une troisième fois en C1 après ses succès avec le FC Porto et l'. La tentation anglaise va-t-elle le pousser à ne pas tenir sa parole ?
Article précédent Podolski séduit par le ... Article suivant Arsenal : Arteta a un a...