Robben, l'Angleterre est toujours à ses pieds !

Étincelant avec la sélection néerlandaise à Wembley mercredi dernier face à l'Angleterre (2-3), l'ailier du s'est rappelé au bon souvenir des formations britanniques qui seraient très intéressées par ses services. Cela tombe plutôt bien, le "hollandais volant" n'est plus en odeur de sainteté du côté de la Bavière...
Arjen Robben

Si le divorce n'est pas encore consommé entre le Bayern Munich et Arjen Robben, ce n'est plus qu'une question de temps. Auteur de prestation bien en deçà de ce qu'il peut proposer, surtout lorsqu'on se remémore ses performances dantesques de la saison 2009/2010, le Néerlandais n'est plus que l'ombre de lui-même incapable d'aligner des matches consistants, la faute à une nombre incalculable de blessure - plus d'une quinzaine -, l'ancien joueur du semble avoir grillé toutes ses cartouches du côté de l'Allianz Arena.

Stigmatisé notamment pour son individualisme en dehors et sur les terrains, Robben avait eu le droit à une "soufflante" made in , passablement agacé par son comportement : "Il reste seul lorsqu'il produit un bel effort ou marque un but. Il ne court pas vers le joueur qui lui a permis de marquer, comme cela devrait être le cas. A la place il court vers sa famille dans les tribunes", avait-il ainsi pesté devant les caméras de Sky voici quelques semaines. "Il laisse l'équipe lui courir après. A un moment, un coéquipier lui dira : ''Si tu ne viens pas me remercier pour ma passe, la prochaine fois tu pourras venir la chercher toi-même."

, et


Et la signature récente du jeune prodige suisse (En savoir plus) pourrait être un nouvel élément déclencheur, les dirigeants bavarois songeant déjà à l'après-Robben. Ce qui n'étonne pas le principal intéressé qui a déclaré mercredi dernier au Daily Mirror "ne pas être dans une situation idéale" en Allemagne, ajoutant qu'il "considère les options" de transfert qu'il a, ouvrant donc la porte à un départ.

Cela tombe plutôt bien puisque la version dominicale du Mirror affirme que plusieurs clubs anglais, et non des moindres, seraient très intéressés par Robben. En fin de contrat en juin 2013, l'international oranje est coté à un peu moins de 10 millions d'euros. Une aubaine pour Chelsea, son ancien club, Tottenham ou encore Arsenal qui le lorgneraient. Mais avec son caractère intempestif et sa volonté d'être un titulaire indiscutable, Arjen Robben arrivera-t-il à ravaler son égo dans des formations où la concurrence sera rude ?
Article précédent Arsenal, Wenger : "Une ... Article suivant Szczesny, le nouvel ato...