Bastia fonce vers la Ligue 1

Lens et se retrouvaient ce lundi en clôture de la 27ème journée de . Alors que le match aller avait été complétement gâché par des comportements indignes de sportifs professionnels, cette rencontre avait un arrière-gout de rachat. C'est raté puisque même si les Corses se sont brillamment imposés (3-1), la partie aura été une nouvelle fois bien trop houleuse. Une bagarre générale, 3 cartons rouges, 8 jaunes et un stade Furiani suspendu alors pour un mois. Rarement un match de football aura été aussi houleux. A l'occasion du match retour comptant pour la 27ème journée de Ligue 2, Lens et Bastia avaient à c'ur de montrer un tout autre visage. Du moins avant le coup d'envoi. Au terme d'une partie qui aurait pu dégénérer à plusieurs reprises, c'est finalement le Sporting qui l'a emporté. Et de quelle manière ! Malmenés en première période, les Corses ont su faire le dos rond ... et profiter de la maladresse des Sang et Or. Koita (6e et 20e), Toudic (27e) et même Genest (31e), qui aurait pu marquer contre son camp, ont contraint Novaes à des arrêts de grande classe. En difficulté, Bastia aura toutefois eu le mérite d'y croire et de se montrer réaliste. Peu après le retour des vestiaires, El-Azzouzi a d'abord ouvert le score sur un corner de Rothen (0-1, 47e). Pour leur première véritable occasion, les Bastiais prenaient l'avantage, contre le cours du jeu. Survoltés par ce but, les Corses ne s'arrêtaient pas là. Déséquilibré par un tacle de Bergdich, Maoulida obtenait un penalty que Rothen transformait en prenant Fabre à contre-pied (0-2, 55e). Complétement assommés, les Lensois ont finalement sombré sur le troisième but bastiais. Au terme d'un très bon travail, Rothen centrait et trouvait El-Azzouzi qui d'une déviation de la tête offrait le but du KO à Maoulida (0-3, 58e). La réduction du score de Koïta de la tête (1-3, 67e) n'y aura rien changé, Lens est tombé face au réalisme sans pitié du Sporting. La fin de match une nouvelle fois très houleuse sera à oublier tant le jeu proposé par les deux équipes est le plus important à retenir. En l'emportant, Bastia a mis un pied en . A onze journées de la fin de la saison, les Corses sont plus que jamais leader avec huit points d'avance sur leur dauphin, . A huit points du podium, Lens (12e) a, lui, dit adieu à ses espoirs de montée. Les Sang et Or pourraient même avoir ue mauvaise surprise à la fin de l'exercice puisqu'il ne compte que 5 points d'avance sur la zone rouge.

Etienne Andurand
Article précédent Lens : J-L Garcia tient... Article suivant Naples : une belle offr...