Le Real en a sous la semelle

Le s'est qualifié pour les quarts de finale de la en disposant sans difficulté du (4-1), mercredi à Santiago Bernabeu. A l'image du Barça ou du , le club madrilène était loin de craindre quoi que ce soit à ce stade de la compétition. Pour les clubs de ce calibre, les choses sérieuses commenceront au prochain tour.

C'est une soirée presque parfaite qu'a vécue le Real Madrid. Un jeu fluide, des attaquants qui marquent, une défense très peu mise en défaut... La Maison Blanche s'est qualifiée avec une facilité déconcertante face à un CSKA qui lui avait pourtant donné du fil à retordre au match aller, à Moscou (1-1).

Pour ce retour en son antre de Santiago Bernabeu, avait choisi de titulariser à la pointe de l'attaque, plutôt que pourtant parfaitement remis de sa blessure. Une punition pour le Français ' Non. Plutôt une récompense pour l'Argentin qui a enchaîné un excellent intérim pendant l'absence de Benzegol. Convoité par le et la Juve, Higuain pourrait faire ses valises à l'été. En lui donnant du temps de jeu, y compris lorsque Benzema est apte, Mourinho le retient par la manche...

Benzema entre et marque


Une marque de confiance dont Higuain sait se montrer reconnaissant. L'avant-centre argentin ouvre la marque au sortir de 25 premières minutes copieusement dominées par son équipe, sur une passe de (26e). Le score à la pause n'est "que" de 1-0. Mais il évolue rapidement après la pause. D'une frappe soudaine, mal cadrée mais surpuissante, trompe le portier moscovite d'un rebond vicieux (55e). A la 70e minute de jeu, Benzema entre en jeu... et marque aussitôt (70e) !

La fête aurait été complète sans ce but encaissé à la 77e minute sur un contre rondement mené par Dzagoev (passeur) et Tosic (buteur). Un but qui permet aux Moscovites de quitter la tête haute la Ligue des champions. Mais qui ne clôt pas la marque. Dans le temps additionnel, Benzema donne un caviar à CR7 pour un doublé personnel (95e). Signalons que , handicapé par une pubalgie depuis plus d'un mois, a fait son retour sur le terrain en fin de rencontre.

Pour le Real, la compétition ne fait que commencer. Le club merengue n'est pas seul dans ce cas. Le a atomisé Leverkusen (7-1) et le Bayern Munich a étouffé Bâle (7-0). Ces trois clubs font désormais figures de grandissimes favoris pour soulever la Coupe aux grandes oreilles au mois de mai. Les outsiders sont cette année italien (), français (OM), portugais ()... et chypriote (Nicosie) !
Article précédent Match Real Madrid - CSK... Article suivant Real Madrid, Mourinho :...