Martin, le successeur désigné de Hazard !

Après avoir étudié toutes leurs options, les dirigeants de ont identifié le successeur d' qui rejoint . C'est finalement le Sochalien qui devrait signer un contrat chez les Dogues !
Marvin Martin
Une saison très délicate. Marvin Martin sort tout juste d'un exercice 2011/2012 compliqué à . Compliqué parce que les Lionceaux ont dû batailler jusqu'au bout afin d'assurer leur maintien en . Maintenant que les meubles ont été sauvés si on peut dire, le milieu de terrain n'a plus aucune raison de rester dans le Doubs. A 24 ans, le joueur sochalien sait qu'il est temps pour lui de tourner le dos au Stade Bonal et de rejoindre un club plus huppé aux ambitions sportives bien plus importantes.

D'après France Football, l'international français qui s'apprête à disputer l'Euro en et en Pologne devrait rester en France. Malgré plusieurs touches avec des écuries étrangères (, Dortmund, ...), le natif de Paris aurait privilégié celles qui concernaient des formations françaises. Pendant un temps, Marvin Martin semblait séduit par le discours des dirigeants de l'Olympique Lyonnais. Mais au final, le footballeur formé à Sochaux devrait rejoindre... Lille qui disputera le tour préliminaire de la ! Il aurait même "donné son accord" verbal aux décideurs du Losc ces derniers jours.

Remplacer le diamant Hazard


Avant la fin de la semaine, Marvin Martin pourrait signer un pré-contrat en faveur des Dogues pour que tout soit clarifié. A priori, son engagement définitif devrait courir jusqu'en juin 2016 ou 2017. Au passage, le président du FCSM devrait récupérer une indemnité de transfert d'environ 10 millions d'euros. A Lille, Marvin Martin devrait avoir du pain sur la planche pour séduire les supporters. L'entraîneur attendrait de lui qu'il prenne la place d'Eden Hazard qui a décidé de filer à Chelsea. Autrement dit, le joueur tricolore aurait alors un sacré fardeau à porter car le joyau belge était le chef d'orchestre de la formation lilloise depuis plus de quatre ans...
Article précédent Sochaux : un dernier pa... Article suivant Sochaux : Boudebouz pri...