Exclu TM : 4 questions posées à... Niko Kranjcar !

Fraîchement éliminé de l'Euro avec la sélection croate, le milieu de terrain revient sur le parcours de son équipe. Pour Topmercato, l'ancien joueur de nous parle également de son départ vers le .
Niko Kranjcar
Niko Kranjcar, quel est votre sentiment quatre jours après l'élimination de votre sélection nationale lors de l'Euro ?

Je suis très déçu, car nous avons démontré que nous pouvions embêter les plus grandes équipes d'Europe. Nous avons réalisé un superbe match face à l'Espagne (défaite 0-1), mais nous n'avons pas réussi à convertir nos deux, trois occasions de buts. Et comme vous le savez, contre une équipe comme celle-ci, la moindre erreur se paie cash. Il y a quelques regrets, c'est sûr.

Ne pensez-vous pas plutôt que le match nul contre l'Italie (1-1) ait été le tournant ?

Peut-être bien que oui. Nous aurions dû battre l'Italie. Nous avons dominé la rencontre et nous nous sommes procurés le plus grand nombre d'occasions de buts. Nous maîtrisions notre sujet mais nous n'avons pas réussi à tuer le match après notre égalisation. Maintenant, on ne peut pas refaire l'histoire...

Personnellement, vous n'avez passé que très peu de temps sur la pelouse durant cette compétition...

Je me suis mis au service du groupe. À chaque fois que l'entraîneur a fait appel à moi, j'ai donné le meilleur de moi-même sur le terrain. Le fait de représenter mon pays lors d'une compétition comme l'Euro est un honneur pour moi et je présente le même état d'esprit que je sois titulaire ou remplaçant.

Vous venez d'être transféré de Tottenham au Dynamo de Kiev. Pourquoi avoir choisi un départ vers l' ?

J'avais plusieurs propositions en main, mais j'ai choisi celle du Dynamo parce que le projet du club est très intéressant. Je suis très heureux de partir jouer dans le championnat ukrainien. C'est un défi intéressant pour moi après mon passage en demi-teinte à Tottenham. Je vais tout donner pour ma nouvelle équipe et j'ai hâte de débuter la saison sous les couleurs du Dynamo.
Article précédent Bordeaux : Carrasso et ... Article suivant Tottenham : Cudicini pa...