Le rêve parisien d'Ezequiel Lavezzi !

Ça y'est ! Après des semaines de négociations, l'attaquant argentin a paraphé lundi un contrat de quatre saisons avec le PSG. Le club parisien a t-il trouvé la perle rare ?

Ezequiel Lavezzi

Le contraire aurait été surprenant. Aperçu dimanche à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle après un voyage entre Buenos Aires et , Ezequiel Lavezzi a bien signé, comme c'était annoncé partout dans les médias, un bail de quatre ans avec le PSG, a annoncé le club de la capitale sur son site officiel. Présent au pour évoquer sa venue, l'attaquant argentin de 27 ans s'est expliqué sur sa décision de quitter le Napoli pour rejoindre le championnat de France et Paris. Sans surprise, son compatriote y est en partie pour quelque chose : "Je suis resté calme. J'en ai profité pour me déconnecter et pour profiter des vacances. Je savais que c'était très solide, a t-il déclaré dans des propos repris par RMC. Ce qui m'a convaincu de venir ici, c'est le projet. Je vais progresser sportivement. Javier (Pastore, ndlr) m'a dit que le club et la ville étaient très bien."

Après des débuts à l'Estudiantes de Buenos Aires, Lavezzi rejoint le avant de retourner au pays pour être prêté à San Lorenzo. Avec 26 buts en 97 rencontres, c'est là-bas qu'il commence à se faire une réputation. Comme beaucoup de ses compatriotes, ses bonnes prestations lui permettent de taper dans l'oeil des clubs européens. En 2007, il décide de rejoindre la et . Titulaire chaque saison, il se montre régulier en nombre de buts inscrits : 8 en 2007-2008, 7 en 2008-2009, 8 en 2009-2010, 6 en 2010-2011 et enfin 9 cette saison en 30 matches joués. Des chiffres suffisants pour faire rêver les supporters parisiens ? Seules ses performances futures le diront, mais cela semble en tout cas correspondre à ce que recherchait la direction parisienne.

"On présente un joueur très important, qui va marquer l'histoire du club", s'est même permis de déclarer le directeur sportif lors de sa présentation officielle. Néanmoins, le PSG doit-il se contenter d'un second couteau à défaut d'avoir pu attirer un krack ? "Je ne suis pas d'accord quand on parle d'échecs. Le club est dans un moment de transition. On n'a aucun complexe, aucune peur, pour construire le club. Tout le monde parle du PSG. Il y a une piste de 120 joueurs qui peuvent signer au PSG. Ça ne correspond pas à la réalité. Je suis sûr que le futur du Paris Saint-Germain va être vraiment riche." Reste à savoir si Ezequiel Lavezzi en fera vraiment partie sur du plus long terme.
Article précédent Arsenal : Walcott, plut... Article suivant PSG, Lavezzi : "Un très...