Montpellier tient un nouveau trio offensif !

Après le départ de son meilleur buteur la saison dernière, , Montpellier a passé la surmultiplié pour le remplacer en recrutant, non pas un, ni deux, mais trois attaquants !

Anthony Mounier

Le bon président de la Paillade, Loulou Nicollin, l'avait assuré lors du départ d'Olivier Giroud, Montpellier fera "sans lui". Présomptueux quand on sait tout ce qu'a apporté l'international tricolore la saison passée au Champion de France en titre (21 buts en ). Et pourtant. La direction héraultaise a procédé à un recrutement des plus rapides, notamment dans le secteur offensif, histoire de faire bonne figure aussi bien en championnat qu'en . Et trois noms résonnent tels de beaux espoirs du côté de la Mosson avec , et Emmanuel Herrera. Tous les trois sont aujourd'hui des joueurs de Montpellier. Revue d'effectif.

Herrera ou le nouveau Higuain


Le "Tank" débarque à Montpellier ! Emmanuel Herrera, 25 ans, est le petit dernier de la bande. Le natif de Rosario, qui arrive en provenance de l'Union Espanola, l'un des plus anciens clubs du Chili, où il s'est forgé son surnom d'"El Tanque", a signé ce vendredi un contrat de deux ans en faveur du . Puissant (1,86m) et efficace (il a inscrit 5 buts et 3 passes décisives en huit matches de la saison passée), Herrera a tout de suite reçu les louanges de son nouvel entraîneur, : "Toutes proportions gardées, c'est plutôt un profil à la (...). Il s'agit d'un bon footballeur, adroit devant le but et habile dans le jeu en remise. Il devrait se fondre sans problème dans le collectif." Une nouvelle arrivée qui devrait réjouir au plus point l'autre pépite chilienne de l'équipe, . Herrera jouera principalement en pointe et portera le numéro 11.

Mounier, l'efficacité trouvée


Au-delà de la piste exotique Herrera, Montpellier a décidé de s'appuyer lors de cette avant-saison sur l'une des valeurs sûres de la Ligue 1, Anthony Mounier. Formé à , le milieu offensif gauche reste sur l'exercice le plus prolifique de sa carrière avec l' (11 buts et 3 buts en 35 matches toutes compétitions confondues). Rapide sur son flanc gauche, nul doute que Mounier, de part sa technique et sa vista, risque de semer la zizanie dans les défenses adverses, avec un Younès Belhanda qui a devrait prolonger dans les prochaines hures l'aventure dans l'Hérault malgré quelques approches venues de l'étranger [une prolongation jusqu'en juin 2015 est évoquée, ndlr.]. Mounier-Belhanda, un sacré duo d'animateurs en perspective, auquel il faudra ajouter le jeune Rémi Cabella.

Charbonnier, un pari sur l'avenir


Gaëtan Charbonnier a été comparé, dès son arrivée en provenance d'Angers, à Olivier Giroud. Athlétique (1,87m, 80 kg), Charbonnier, 23 ans, a flambé avec le SCO en Ligue 2la saison passée (16 buts et 4 passes décisives en 35 matches), à l'instar de Giroud, en son temps, du côté de Tours. Acheté 1,5 millions d'euros, le francilien de naissance a une marge de progression intéressante. L'entraîneur, René Girad et le président, , voient en lui un buteur habile des pieds et effectif de la tête. Comme un certain Giroud. A ces trois nouvelles petites perles, les responsables montpelliérains ont décidé de conserver (sauf offres colossales d'ici au 4 septembre) Younès Belhanda et Rémi Cabella, ainsi que , ou encore . Avec une telle armada offensive, le MHSC peut raisonnablement prétendre à une place dans le Top 5 en Ligue 1 la saison prochaine. C'est du moins l'objectif décrété par Louis Nicollin...
Article précédent OL : Gonalons ne cache ... Article suivant Toulouse : Zebina ou la...