Cazorla vaut-il vraiment 45 millions d'euros ?

Annoncé comme le successeur de à , le milieu de terrain ne sera pas libéré par son club, , pour moins de 45 millions d'euros assure la presse ibérique. A 27 ans, l'Espagnol tient-il la comparaison avec son homologue croate ?

Santi Cazorla

A Tottenham, l'heure n'est plus aux illusions ! Son prodige, Luka Modric, 26 ans, va quitter White Hart Lane pour rejoindre, dans les prochains jours, Santiago Barnabeu et le . Le transfert du milieu offensif croate de l'Angleterre à l'Espagne est estimé à 40 millions d'euros. Ambitieux, notamment sur la scène européenne, les Spurs lui ont trouvé un remplaçant : Santi Cazorla. L'ancien maître à jouer sort d'une saison pleine avec son nouveau club, Malaga. La petite formation qui monte, candidate à la , n'entend pas céder facilement sa pépite espagnole. Pour l'octroyer, il faudra débourser pas moins de 45 millions d'euros assure t-on du côté des Boquerones...

Cazorla vs Modric : avantage Cazorla en championnat


L'Espagnol Santi Cazorla et le Croate Luka Modric sont deux meneurs de jeu aux profils radicalement différents. Le premier, petit (1,66m, 65 kg) et fin dribbleur, joue sur son explosivité. Le second, Luka Modric (1,74m, 65 kg) est peut-être moins rapide mais plus spontané et plus précis au moment de délivrer la bonne passe. Au niveau des chiffres pourtant, la différence n'est pas flagrante. La saison passée, Cazorla débarquait du côté de Malaga après des années de bons et loyaux services du côté de . Et quand on connaît la saison des Submarini [Villarreal a été rétrogradé en Adelante, ndlr.], on peut facilement imaginer la préciosité d'un joueur comme Cazorla. Avec Malaga, 4e de la dernière Liga, le natif des Asturies a marqué 9 buts et délivré 6 passes décisives en 38 matches de championnats. Pas mal ! A l'inverse, Modric, qui entamait sa 4e saison avec les Spurs, a soigné ses statistiques (4 buts et 5 passes décisives en 36 matches de ) avec une fin de saison pour la moins poussive de l'ensemble de ses partenaires. Ce n'est pas pour rien si Tottenham a échoué aux portes de la Ligue des Champions. Une compétition dans laquelle voudrait bien s'illustrer les deux milieux offensifs dans les mois à venir...

Cazorla vs Modric : avantage Modric à l'international


Sur la scène international, Luka Modric tire clairement son épingle du jeu. Le Croate a brillé par sa classe et son sens inné du beau geste avec la sélection emmenée par . Modric a même donné du fil à retordre en phase de poules à la Roja, future championne d'Europe. Le natif de Zadar a totalisé lors des deux derniers Euro pas moins de 6 titularisations en autant de rencontres. A 26 ans, Modric est la star de son pays, avec d'ores et déjà 57 sélections au compteur (pour 52 titularisations).

Luka Modric

Pour Cazorla, la donne est différente en sélection. Appelé à l'Euro par son sélectionneur, , le joueur de Malaga est entré en jeu à 7 reprises pour aucune titularisation. Doublure d'Iniesta ou de , ce dernier compte 45 capes avec la Roja pour seulement 20 titularisations, essentiellement en matches amicaux.

Cazorla vs Modric : deux talents trop onéreux !


45 millions d'euros pour Cazorla, 40 millions pour Modric, nul doute que les montants associés aux transferts de ces deux joueurs de talent sont disproportionnés. Et pourtant. Ces sommes répondent à une logique de marché, avec des joueurs arrachés à leur club pour des dizaines de millions d'euros. Les exemples de (du au PSG pour 46 millions d'euros) ou d' (de Lille à pour 40 millions d'euros) sont les plus parlants. Pour le Real Madrid, Modric représentera très probablement la seule attraction de l'été et sera sans nul doute amortie par le départ de ou d'un autre joueur à forte valeur ajoutée (Khedira?). Rappelons quand même que le Real Madrid, champion d'Espagne en titre, est sérieusement endetté ! Pour Malaga, le fantasque chiffre de 45 millions d'euros pour Cazorla (alors que ce dernier avait été acheté moitié moins cher il y a 12 mois) répond à une logique d'autorité. Voulant titiller le Real et le Barça à l'avenir, la petite formation qui monte doit avant tout montrer les muscles... en récupérant tout ou partie de l'argent obtenu par les Spurs lors de la revente de Luka Modric. C'est la dure loi du milieu !
Article précédent Tottenham : Modric et l... Article suivant Un coup d'éclat de Modr...