Rémy évoque l'OM et l'équipe de France !

sait qu'il est attendu au tournant cette saison. L'attaquant de l'OM et de l'équipe de France espère que tout va bien se goupiller lorsqu'il portera ces deux maillots prestigieux.

Loïc Rémy

Revenir au plus vite en équipe de France


Un forfait difficile à accepter pendant l'Euro. "J'étais dégoûté. J'avais fait tout le chemin avant. Je ne parlerai pas de souffrance. Je me disais que j'aurais pu y être, alors j'essayais de ne pas y penser. Ces flash-back, ça te meurtrit pour rien."

La performance des Bleus contre l'Uruguay (0-0 en amical). "Un début, c'est toujours délicat. Il y a un nouveau sélectionneur (), il faut reprendre ses marques, sans certains joueurs qui font du bien, comme Cabaye. Il y a eu des occasions, même si on a un peu manqué de justesse. Défensivement, on était solides. Les deux dans l'axe derrière (Yanga-Mbiwa et Sakho) m'ont impressionné."

Un atout indéniable avec Didier Deschamps. "Le sélectionneur, j'ai la chance de bien le connaître (il était évidemment auparavant le coach de l'OM, ndlr). Je sais ce qu'il a gagné. Je pars avec un avantage, même si c'est à moi de mériter ma place. Un nouveau coach, c'est un nouveau cycle qui démarre."

Retrouver de la sérénité


Pas d'inquiétude pour l'OM version 2012-2013. "Je suis tranquille. L'équipe n'a pas beaucoup changé. La saison passée, on a eu pas mal de difficultés sur le terrain ou en interne. J'espère que tous ces parasites vont disparaître. J'espère faire une bonne saison. On en a les moyens."

Ne pas être fragilisé par le marché des transferts. "Pour le mercato, il reste quinze jours. Si on a des recrues ( est le seul élément à avoir rejoint l'OM cet été ndlr), je dirai tant mieux. Sinon, on fera avec ce qu'on a."

Reconquérir les fans à tout prix. "Jeudi soir, on a vu les Winners. Ils savent qu'on a pas les moyens du , mais ils veulent qu'on revienne aux valeurs du club en mouillant le maillot. Ils ont raison : avec la hargne, on peut faire des choses."
Article précédent OM : Fanni sur le point... Article suivant OM, Baup : "Rémy, pas p...