Flops du week-end : Lavezzi, ASSE, Liverpool...

Après chaque week-end, Topmercato essaie de définir quels joueurs et clubs ont manqué le coche. Ce lundi, nous avons décidé de mettre en évidence l'expulsion d' et la nervosité du à Ajaccio, ainsi que les débuts compliqués de et Rennes. En Angleterre, a coulé et a manqué de réalisme. En Espagne, l' a sombré défensivement.

Ezequiel Lavezzi
Flops du week-end

Le PSG perd ses nerfs en Corse


Une semaine après avoir concédé le match nul contre Lorient (2-2) au , la formation de avait l'occasion de se racheter dimanche sur la pelouse de l'. Sans certaines de ses recrues phares du mercato, parmi lesquelles , le club de la capitale n'a pas franchement brillé (0-0) malgré une grosse opportunité pour Ménez. Pire, Paris a fini la rencontre en infériorité numérique après le carton rouge de Lavezzi (59e). Que dire également du comportement du technicien transalpin, expulsé pour un coup de pied dans une bouteille d'eau ? Qu'après deux journées, le PSG n'a toujours pas gagné et que l'ambiance ne respire pas la bonne humeur. Pas franchement l'idéal, d'autant que et carburent.

Saint-Etienne et Rennes, deux outsiders dans le dur


Bien sûr, ce n'est que le début du championnat, mais celui-ci démarre bien mal pour deux clubs considérés comme de sérieux prétendants aux places européennes en fin de saison. Battue à (2-1) après une défaite initiale face au Losc, l'AS Saint-Etienne ne montre pour le moment pas le visage d'une équipe capable de rivaliser dans le haut du classement. Après le match au Stadium, , qui n'a pas encore dégagé une véritable hiérarchie dans son groupe, n'a d'ailleurs pas hésité à remettre en cause le comportement de certains sur le terrain. De son côté, le n'a évidemment pas à rougir de deux revers contre Lyon puis , mais les joueurs de n'ont toujours pas trouvé le chemin des filets. Dans le Forez comme en Bretagne, le temps presse.

Les Reds boivent la tasse à West Brom


Successeur de , s'attendait sans doute à un tout autre match de son équipe. En déplacement sur la pelouse de West Bromwich Albion, club certes habitué aux bonnes performances face aux cadors de la mais aux ambitions limitées, Liverpool a vécu un samedi noir (3-0). Pour ne rien arranger à la situation, les coéquipiers de ont fini la partie à dix contre onze après l'expulsion de à l'heure de jeu. Dire que c'est qui se profile à Anfield la semaine prochaine.

Athletic Bilbao, les Leones ne griffent plus


Quelle déroute ! Cinquième du dernier exercice et finaliste de la Ligue Europa, Bilbao a débuté sa saison par une défaite aussi lourde que préoccupante contre le (3-5). Véritable bonne surprise en 2011-2012, le club entraîné par ne semble pas partie sur les mêmes bases, c'est le moins que l'on puisse dire. Et quand on sait que la porte de sortie est toute proche pour et , les prochaines semaines s'annoncent compliquées. Il va s'en dire qu'une réaction est attendue sur la pelouse de l'.

Arsenal, dominer n'est pas gagner !


Vivre sans n'est pas une chose facile, les Gunners en ont eu un parfait exemple samedi face à (0-0) lors de la 1ère journée de Premier League. Malgré un nombre conséquent d'occasions, la formation d' n'a jamais trouvé l'ouverture contre de valeureux Black Cats. Pour sa première, Santiago Cazorla s'est certes mis en évidence, mais cela n'a pas suffi à faire pencher la balance. Quant à , transfuge de , il doit encore se demander comment il n'a pas pu trouver le cadre à la 82e minute. Accroupi à la fin du match sur la pelouse de l'Emirates, l'attaquant tricolore sait très bien qu'il a laissé filer une belle occasion de taper d'entrée dans l'oeil des supporters londoniens... et de Wenger.

Tops du week-end
Article précédent PSG, Matuidi : "Paris n... Article suivant Thiago Silva, un contra...