Philippe Mexès sort de la "cave" aux Bleus

Critiqué après un Euro décevant, le défenseur central , 30 ans, est sorti de sa boîte de pandore ce dimanche lors d'un entretien accordé à Telefoot. Le joueur, âgé de 30 ans, a lancé un appel au nouveau sélectionneur, .

Philippe Mexès

"Je répondrai présent"


A une dizaine de jours [le 4 octobre prochain précisément, ndlr.] de la divulgation de la liste des Bleus pour défier l'Espagne le 16 octobre, Philippe Mexès est sorti de son mutisme. Opération communication pour celui qui a formé un duo de choix en équipe de France avec sous les ordres de ? Probablement. Pas épargné par les critiques à l'issue du championnat d'Europe des nations en Pologne et en en juin dernier, le défenseur du n'a pas les faveurs du nouveau mentor des Tricolores, Didier Deschamps. Une situation que Mexès, 30 ans, a bien l'intention de renverser. "Il y a un sélectionneur, si je mérite de retourner en équipe de France par mes performances au Milan, je répondrai présent (...). Didier, je ne suis pas à la cave ! (rires.)", a lâché l'ancien auxerrois au micro de Telefoot ce dimanche.

Mexès égratigne les journalistes


Après un Euro en demi-teinte de l'équipe de France, Philippe Mexès a été l'un des bouc-émissaires préférés de la presse hexagonale. En surpoids, plus dans le coup... le joueur blond peroxydé n'a échappé à aucun camouflet. "Maintenant, j'ai 30 ans et aller en équipe de France, pas pour être sali mais pour être critiqué alors qu'à la fin ce sont les journalistes qui décident de votre avenir sans parler du plan sportif, je trouve ça malheureux et je préfère rester en dehors de tout ça et regarder ça d'un autre oeil", a témoigné avec sagesse le défenseur du Milan AC.

Au-delà de ces critiques, Philippe Mexès a du mal, en ce début de saison, à se remettre pleinement dans le bain de la [aucun match disputé après 3 journées, ndlr.] avec une formation, le Milan AC, en pleine perdition après les départs de ses plus grandes stars, à commencer par et au -SG. Ce dimanche, les Rossoneri avec un Mexès titulaire ont connu la défaite pour la troisième fois en quatre matches ce dimanche, sur le terrain de Udinese (1-2).

Gare aux performances et... à l'image !


Pour le sélectionneur national, Didier Deschamps, un joueur devient sélectionnable avant tout par ses prestations en club. Et c'est là que le bât blesse pour Mexès ! Pas épargné par les pépins physiques, le défenseur tricolore (29 capes) n'a disputé qu'un seul match avec les Rossoneri cette saison, face à (0-0) en phase de poules de la . Un rendez-vous manqué par le Blondinet. "Ce n'est pas aux tifosi mais à un tifoso qui se permettait d'insulter et de faire des gestes. Je lui ai répondu par un geste comme les siens. C'est un individu qui n'a pas à aller au stade pour faire ces choses-là", a témoigné Mexès, suite à un mauvais geste à l'encontre d'un supporter dans les tribunes de San Siro.

Un épisode malheureux qui n'est pas le bienvenu à un moment à l'heure où la maison bleue tente de se forger une image irréprochable. "Je les suivrai que je sois à l'intérieur de ce groupe ou pas sélectionné. L'important c'est qu'on retrouve l'image de cette équipe de France que tout le monde aime. Les joueurs sont là, les qualités sont là. Il n'y a plus qu'à croiser les doigts et à les soutenir", a conclu l'ancien boss de l'arrière-garde romaine. Mais avec la trentaine révolue, Mexès va devoir décupler ses forces pour concurrencer les jeunes forces en présence, de Koscielny à Yanga Mbiwa en passant par Sakho et Rami.

Article précédent Milan AC : la défaite d... Article suivant Milan AC : Galliani sou...