Le Barça s'active pour Neymar, pas pour Ramos !

Lors d'un entretien relayé par ESPN et le New York Times, le président du a parlé de plusieurs dossiers qui concernent les Blaugrana. Au menu notamment, les cas et  !

Neymar

Une simple rumeur non fondée. Ces derniers jours, certains médias espagnols faisaient état du possible transfert de Sergio Ramos du au . Même si les relations entre le défenseur central espagnol et l'entraîneur des Merengue se sont dégradées, il y a peu de chances de voir Sergio Ramos débarquer en Catalogne selon Sandro Rosell. "Il ne faut jamais dire jamais, mais je ne crois pas", a-t-il confié.

Neymar, la pépite tant convoitée. Actuellement, force est de constater que Neymar est la grande star du football brésilien. La question que tout le monde se pose en Europe est la suivante : quand est-ce que l'attaquant va quitter et rejoindre une grande écurie du Vieux Continent ? Pour le moment, "O peixe pequenho" dit vouloir rester encore un bout de temps dans son pays natal. Malgré cela, Sandro Rosell a bon espoir de le faire venir au Barça un jour ou l'autre. "C'est un joueur spécial et nos fans aimeraient bien qu'on le recrute. Mais il est un joueur de Santos jusqu'en 2014", a-t-il nuancé.

Encore un au Barça ? Dans quelques semaines, on connaîtra le nom du joueur qui bénéficiera de cette récompense individuelle prestigieuse. Sandro Rosell pense que des éléments comme et , deux Blaugrana, sont bien placés pour décrocher la timbale. "Ils méritent de le gagner tous les deux. En fin de compte, le football reste un sport d'équipe." Dans le jargon, on appelle ça "ne pas se mouiller" tout simplement !

La en perte de vitesse ? Certains observateurs jugent que le fait que le Barça et le Real Madrid écrasent littéralement le Championnat d'Espagne n'est pas une bonne chose à moyen et long terme. Sandro Rosell considère, pour sa part, que la Liga "n'est pas morte" même s'il faut "aborder certains problèmes". A ses yeux, il faut "tout repenser" afin "d'essayer de la rendre plus compétitive". Pour cela, il faudra que les clubs de l'élite s'entendent afin que l'argent dont ils bénéficient (droits télévisuels, sponsors...) soit mieux réparti à l'horizon 2014.
Article précédent Barça, Alves : "Termine... Article suivant Barça, Vilanova : "Sévi...